Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Chine, retiens ton souffle

Chine, retiens ton souffle

Auteur

QIU Xiaolong - 裘小龙

Traducteur

Pralon Adélaïde


Editeur

Liana Levi

19,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Octobre 2018
Pages : 246
EAN 13 : 9791034900664

Coup de coeur du libraire
Crime, scandale et pollution !
Nous suivons toujours avec autant de plaisir les aventures de l'inspecteur Chen, éternel célibataire (mais qui plaît aux femmes), homme taciturne et à l'âme de poète, ainsi que son accolyte Yu, ami et collègue fidèle.

Qiu Xiaolong
garde une fois encore les éléments qui plaisent : des meurtres, une enquête, le tout agrémenter de quelques plats régionaux ainsi que d'une touche de culture (dont de nombreux poèmes) et d'une approche de la société chinoise.
L'auteur émet également des critiques tout au long du roman. La plus flagrante étant bien sûr celle de la pollution de l'air en Chine (d'où d'ailleurs le titre Chine, retiens ton souffle). Il dénonce aussi les problèmes alimentaires.
Il critique également la corruption ayant lieu dans les plus hautes instances du parti ainsi que les méthodes non orthodoxes souvent utilisées, comme par exemple les disparitions suspectes de personnes qui partent "boire le thé" avec les autorités, sans que personne d'autre ne sache où se trouvent ces disparus.
Parfois certains réapparaissent au bout de plusieurs mois et ne disent mot de ce qu'ils ont vécu, d'autres fois on retrouve leur cadavre...

Le roman nous permet en outre d'apercevoir la complexité d'être un membre du parti tout en restant intègre et fidèle à ses idéaux. Cela est quelque chose de dangereux et les complots sont nombreux...

Petit bonus personnel : Qiu Xiaolong a cité à la fin du roman mon poème chinois préféré, écrit par Xu Zhimo et appelé "Ouran" 《偶然》.
Résumé
Officiellement, l'inspecteur Chen est toujours à la tête de la brigade des affaires spéciales; en réalité, il a été mis au placard. Le secrétaire Li fait pourtant appel à lui, ainsi qu'à son fidèle coéquipier Yu, car un tueur en série sévit à Shanghai. En quatre semaines, quatre victimes ont été frappées à la tête en pleine rue, à l'aube, par un mystérieux assassin. D'abord Peng, une aide de nuit à l'hôpital et après elle, un présentateur météo, une agente immobilière et une journaliste.
À côté de chaque corps, un masque antipollution jaune… Faut-il voir dans ce détail un message contre la pollution atmosphérique endémique qui inquiète les citoyens ? Parallèlement, un groupe de militants écologistes, auquel appartient une amie de Chen, la journaliste Shanshan (cf Les courants fourbes du lac Tai), cherche à éveiller les consciences et à secouer le Parti : car si les plus riches s'équipent de purificateurs d'air ou fuient le pays, parmi le commun des mortels, cancers et maladies respiratoires se multiplient.
Chen est convoqué par le camarade Zhao, ancien secrétaire du Parti à la commission de contrôle de la discipline, pour enquêter sur les activités du groupe.

Qiu Xiaolong est né à Shanghai en 1953. Lors de la Révolution culturelle, son père est la cible des révolutionnaires et lui-même est interdit de cours. Il soutient néanmoins une thèse sur le poète T. S. Eliot et poursuit ses recherches à Saint-Louis, aux États-Unis. Les événements de Tian'anmen le décident à s'y installer et c'est en anglais qu'il écrit la célèbre série policière mettant en scène l'inspecteur Chen ainsi que les nouvelles du cycle de la Poussière Rouge.
Traduits dans vingt pays, ses livres se sont déjà vendus à plus d'un million d'exemplaires à travers le monde.

> Voir tous les titres Dans notre sélection Une plongée dans l'univers de Qiu Xiaolong 裘小龙