Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
La vie du Bouddha : Peintures murale de Haute-Birmanie

La vie du Bouddha : Peintures murale de Haute-Birmanie

Auteur

MUNIER-GAILLARD Cristophe

KIRICHENKO Alexey

Co-auteur

AUNG KYAING Minbu


Editeur

Findakly

39,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 20 Janvier 2017
Pages : 144
EAN 13 : 9782868051523

Coup de coeur du libraire
À la découverte du riche patrimoine pictural bouddhiste de Haute-Birmanie

Le propos de ce livre, comme expliqué en introduction, est de « découvrir, au travers d'épisodes choisis de la vie du Bouddha, la peinture murale narrative des XVIIe et XVIIIe siècles de Haute-Birmanie. » Ces peintures étaient commandées par des notables birmans pour couvrir les murs des temples ou grottes en manifestation de leur piété. Les peintres locaux ont avec le temps forgé leur propre style, le style Nyaung-yan, s'éloignant des influences indiennes prédominantes auparavant.

L'ouvrage, conçu de manière claire, est organisé en quatre parties :
La première partie introduit la peinture murale bouddhiste en Haute-Birmanie et son contexte géographique et historique.
L'on découvre ensuite 53 épisodes de la vie du Bouddha, chaque épisode s'appuyant sur une peinture commentée.
La troisième partie se concentre sur la tradition picturale murale et les styles Nyaung-yan avec des explications approfondies et détaillées.
Enfin, l'ouvrage se conclue par la classification des styles Nyaung-yan.

Cette classification des styles picturaux de la seconde moitié du XVIe au début du XIXe est proposée pour la première fois par C. Munier-Gaillard et A. Kirichenko qui ont réalisé avec cet ouvrage un travail inédit et remarquable !
Résumé
Pendant les siècles qui suivent la destruction du grand empire dont le centre était Bagan, le bouddhisme demeure le ciment de l'identité birmane.
Pour manifester leur piété, les notables birmans qui règnent sur les petits fiefs régionaux de Haute-Birmanie vont commanditer le travail de centaines de peintres. Ces derniers auront pour tâche de couvrir les murs des innombrables temples et grottes de peintures narratives illustrant les principaux épisodes de la vie du Bouddha et de ses incarnations précédentes.
Pendant plus de trois siècles, des générations d'artistes locaux anonymes vont élaborer un style populaire très éloigné des influences indiennes qui avaient été la marque de l'art médiéval à Bagan. Ce style Nyaung-yan porte le nom de la période éponyme et ne doit rien non plus aux influences siamoises qui se feront sentir ultérieurement.
Cette production, exclusivement religieuse, est la manifestation artistique originale et féconde d'une période de l'histoire birmane peu connue que C. Munier-Gaillard et A. Kirichenko étudient depuis de nombreuses années.
Ils ont sillonné cette région pour faire l'inventaire détaillé de ses monuments. Leur connaissance intime de la peinture et du bouddhisme birmans se conjuguent avec leurs travaux universitaires pour faire de cette Vie du Bouddha un document vivant et inédit.