Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Mariage contre nature

13,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Septembre 2017
Pages : 128
EAN 13 : 9782809712780

Coup de coeur du libraire
Mariage = effacement de l'individu ?
Ce sont deux serpents qui mangent chacun la queue de l'autre. Ils se grignotent l'un l'autre, à la même vitesse, et pour finir, ça fait comme une boule avec seulement les deux têtes, avant qu'ils disparaissent en entier, engloutis jusqu'au dernier morceau. Tu vois ce que je veux dire ? Quelque part, pour moi, c'est ça, l'image du mariage.

L'histoire ne tient pas son originalité de sa trame mais bien du propos et de la plume de l'auteur.

L'idée que développe Yukiko Motoya sur le mariage est très intéressante. Le mariage engloutit les caractéristiques de chacun pour ne former qu'un tout uniforme, ce qui est particulièrement frappant et terrifiant. Comme si l'individu n'était plus, le mari et la femme partagent tout jusqu'à la conscience. Et c'est cette conscience commune, ce cannibalisme spirituel qui font que l'homme et la femme se confondent mentalement et physiquement.

Nous avons aimé l'opposition entre les deux couples, l'un plus âgé qui se complète mais sans se mêler entièrement et l'autre plus jeune, qui n'est identifiable qu'en une seule unité.

La plume de l'auteur est très légère mais sait être incisive et touchante dans bien des passages.

Tout cela nous donne envie de nous replonger dans son premier roman publié en France : "Comment apprendre à s'aimer ?"
Résumé
San, jeune femme au foyer, remarque qu'elle ressemble de plus en plus à son mari. C'est un homme qui a réussi dans la vie, mais à la maison il ne pense à rien, reste des heures deavant la télévision à siroter un verre. San voit les traits de son visage peu à peu se brouiller, les limites entre leurs deux personnalités se confondre, leurs rôles au sein du couple s'inverser. A mesure que ce processus déroutant prend de l'ampleur, son mari dépérit, pour finir par se transformer en une fleur, une fragile pivoine.
San emporte la fleur sur une montagne proche et la plante à un endroit offrant un beau panorama.

A propos de l'auteur :

Motoya Yukiko est née en 1979. Passionnée de théâtre, elle quitte sa préfecture natale d'Ishikawa pour une école de théâtre à Tokyo. Bientôt elle fonde sa propre troupe, pour laquelle elle écrit et met en scène des pièces. En 2002, un célèbre magazine lui demande une nouvelle : depuis, elle n'a cessé de composer des romans pénétrants et cocasses sur la comédie des sentiments. Comment apprendre à s'aimer, publié chez Picquier en 2016, a reçu le prix Mishima.

> Voir tous les titres Dans notre sélection Les femmes en Asie