Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Sous les Qing在清朝

Sous les Qing

在清朝

Recueil de poèmes bilingue chinois - français

Auteur

BAI Hua - 柏桦

Traducteur

CHEN-ANDRO Chantal


Editeur

Caracteres

(Collection : Babel)


15,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Janvier 2016
Pages : 105
EAN 13 : 9782854465587

Résumé
Poèmes de Bai Hua 柏桦 traduits du chinois par Chantal Chen-Andro, présentés avec le chinois et le français en vis-à-vis.


A propos de l'auteur :

Bai Hua est né en 1956 à Chongqing. Après avoir été diplômé en 1982 du département d'anglais de l'Institut des Langues étrangères de Canton, il entre en 1986 en classe de doctorants à l'université du Sichuan pour y faire des recherches sur les grands courants de pensée dans les littératures occidentales du XIXe et XXe siècles. Il abandonne les études l'année suivante et enseigne l'anglais à Nankin. En 1992, il démissionne de son poste et s'installe à Chengdu pour se consacrer à l'écriture. A partir de 2004, il reprend du service dans des universités de Chengdu. Il a commencé à écrire de la poésie en 1978, après une lecture de Baudelaire ("Le balcon"). Il a été très influencé par Liang Zongdai. Il est venu en France en 1997 dans le cadre de la "Biennale internationale des Poètes en Val-de-Marne". Il fait partie de ceux que la critique chinoise appelle "Poètes de la troisième génération". Selon lui, "un bon poème doit pour un tiers faire preuve de créativité et pour le reste s'appuyer sur la tradition".


Extrait :

下午

焦虑的寂静已经感到
在一本打开的散文里
在一首余音缭绕的歌里
是的,我注意到了
还有更重要的一点
某个人走进又走出

入睡前你一直在沉思
徒劳的镜子凝视着什么
即将切开的水果
或棕色的钱梦
下午你睡得很稳
脾气也成了酒
是的,我注意到了这一切
包括窗帘有点美丽
你的梦在过渡

这是最好的时间
但要小心
因为危险是不说话的
它像一件事情
像某个人的影子很轻柔
它走进又走出

Après-midi

Silence angoissé déjà senti
dans un recueil de prose
dans un chant qui résonne sans fin
c'est vrai, j'ai remarqué
une chose plus importante encore
quelqu'un est entré et sorti

Avant de t'endormir toujours tu médites
que peut contempler en vain un miroir
le fruit qui va être coupé
ou bien un rêve brun éphémère

L'après-midi tu dors profondément
ton humeur même s'est faite vin
c'est vrai, j'ai remarqué tout cela
et même le certain charme des rideaux
ton rêve est de passage

C'est le meilleur moment
mais attention
car le danger ne parle pas
tel un fait
telle une ombre humaine tout en souplesse
il entre et sort


Table :

A un jeune garçon malade
Poème lyrique
Été de la mer
Ou autre chose
Abîme
L'été est loin encore
Mars
Après-midi
Livres
Le devin des nuages
Crépuscule
Sous les Qing
Les armes de l'automne
Profil
A Ossip Mandelstam
Une belle
Ce froid-là mérite d'être gardé en mémoire
En regardant le sud du fleuve
L'été à la lecture de la biographie d'un poète
Semence
Le blé : à la mémoire de Haizi
Commémoration
Dossier médical du poète
Incubation
Au bord du fleuve Jialing
En souvenir d'un vieil ami
Fin
Dans la salle de méditation du temple Poshan
Le don
Au Sichuan
Impermanence (2)
Tout passe, tout passe
Personnages croqués sur le vif
Hiver
Ce que le vent raconte
Cheval blanc