Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Sélection thématique : Ces livres adaptés au grand écran...

...ou en passe de l'être !

A l'occasion de la sortie de la traduction française du roman Les enfants du silence de Gong Ji-young, qui avait été adapté en film sous le titre "Silenced", nous en profitons pour vous présenter quelques œuvres littéraires adaptées en films et en séries, ou sur le point de l'être.

Le cinéma permet de faire découvrir au plus grand nombre des œuvres littéraires. Mais que vous soyez bibliophiles ou cinéphiles, l'important est surtout de pouvoir vous évader dans des pays et des époques différentes, vivre plusieurs vies, accompagner de héros attachants, trembler pour eux, les accompagner dans leurs difficultés comme dans leurs joies. La magie de la littérature et du cinéma !

Pour commencer du côté coréen, il y a donc l'adaptation du roman Les Enfants du silence de 2011 avec un très beau casting qui ne fait qu'accentuer la force et le choc des émotions ! Bande annonce.
Plus récemment, le roman choc Kim Jiyoung, née en 1982 a également été adapté au cinéma sous le même titre. Bande annonce.
L'actrice principale a été sévèrement jugée par de nombreux conservateurs, qui se sont dit choqué par les propos "exagérés et mensongés" de cette oeuvre. Bref, aussi bien le livre que le film ont fait couler beaucoup d'encre. Raison de plus pour s'y intéresser.

Un classique maintenant avec l'incontournable Old Boy, adapté en 2003 par le très célèbre Park Chan-Wook. En effet, ce film devenu classique était à l'origine un manga japonais. Ils sont d'ailleurs réédité en ce moment en français aux éditions Naban. Bande annonce 

Si vous êtes avides de contenus un peu plus longs, je vous recommande fortement le drama coréen adapté de la bande dessinée Intraitable. la performance des acteurs est bonne et si vous avez aimé être aux côtés de notre jeune cadre se battant contre l'injustice de sa direction et plus largement de la société, c'est pour vous ! Bande annonce

Toujours en série, La Cantine de Minuit est absolument à voir et disponible sur Netflix. Elle permet de retrouver les personnages si attachants de ce manga, c'est vrai délice ! Bande annonce

- Clémence

Du côté chinois, nous ne pouvons pas passer à côté du monumental "Problème à trois corps" dont, nous l'avons appris très récemment, les créateurs de "Game of thrones" ont prévu d'en faire une série sur Netflix. A vos agendas ! Nous sommes curieux de voir l'adaptation de cette œuvre magistrale chinoise ayant gagné le prix Hugo.
Si vous êtes adepte de la science-fiction, sachez que "Terre errante" du même auteur a lui aussi été porté sur grand écran et sous son nom anglais "The wandering Earth". Il est sorti en février 2019 et à été réalisé par Frant Gwo.

Changeons de style littéraire et intéressons-nous aux romans de capes et d'épées. Beaucoup d'entre eux ont ravi les réalisateurs qui en ont fait moult adaptations. Le plus connu d'entre eux est bien sûr "Tigre et dragon" De Wang Dulu, adapté par le non moins célèbre Zhang Yimou.
Si vous aimez les batailles, vous serez également conquis par "Les trois royames" de John Woo qui reprend (en deux heures ou quatre heures selon la version que vous regardez) un passage du grand classique chinois éponyme.

Il y a également bien sûr de très grands classiques à voir et à revoir, comme les nombreuses adaptations cinématographiques de Zhang Yimou d'œuvres littéraires : "Le clan du sorgho rouge" de Mo Yan, "Vivre !" de Yu Hua, "Épouses et concubines" de Su Tong, l'adaptation libre de la pièce de théâtre "L'orage" de Cao Yu qui a donné le film "La cité interdite". Son film "Fleurs de guerre" est lui aussi adapté d'un romande l'auteure Yan Geling, celui-ci est peut-être un peu moins connu mais également disponible en français .

Restons dans les classiques : Chen Kaige a réalisé le bouleversant "Adieu ma concubine" qui était au départ un roman de Lilian Lee et dont le livre vient d'être réédité avec une nouvelle (et très belle !) couverture.

Certains auteurs chinois ont la côte auprès des réalisateurs et leurs romans sont presque systématiquement tous adaptés. C'est par exemple le cas de l'auteur Liu Zhenyun a qui vu nombre de ses romans adaptés par le réalisateur Feng Xiaogang : "Le téléphone portable", "Se souvenir de 1942" et sûrement le plus connu "Je ne suis pas une garce" (le titre du film est "I am not madame Bovary").

Certains réalisateurs étrangers sont également tombés sous le charme de romans chinois et ont décidé de les porter à l'écran. C'est notamment le cas de Jean-Jacques Annaud et de son "Dernier loup", qui était à l'origine un roman de l'auteur Jiang Rong ("Le totem du loup"). Le réalisateur vous emmènera dans les immenses steppes de Mongolie intérieure à une époque difficile.

Je ne vous ai cité ici que des films disponibles en français (ou en sous-titré), mais pour terminer ce petit tour d'horizon des adaptations d'œuvres littéraires chinoises, je ne peux m'empêcher de faire un petit tour de l'autre côté du détroit et de vous présenter une adaptation qui devrait voir le jour en 2021 : "Le magicien sur la passerelle" de l'excellent Wu Ming-yi par le réalisateur taiwanais Yang Ya-Che. En espérant qu'il soit ensuite disponible dans la foulée en anglais ou en français pour faire découvrir cette œuvre au plus grand nombre !

Je vous souhaite de très beaux visionnages ou de très belles lectures !

- Florine

Du côté de l'Inde, Lion a eu beaucoup de succès au cinéma de par l'émotion qui se dégageait du jeu de l'acteur principal mais aussi par le fait que l'histoire de ce petit garçon de cinq ans est vraie !
En effet, Saroo Brierley a livré son histoire dans son roman "A long way home" publié en 2013. Son histoire a touché de nombreuses personnes et son livre s'est vite vu adapté au cinéma.
En quelques mots : Saroo est un petit garçon de cinq ans, très pauvre qui vit dans l'état du Madhya Pradesh, un soir il accompagne son grand frère qui va faire de petits boulots. Ils prennent le train et quand ils arrivent à leur gare de destination, le grand frère lui dit qu'il va travailler et qu'il doit l'attendre sur le banc. Saroo s'endort et quand il se réveille, il ne trouve plus son frère, il est effrayé et perdu. Il se réfugie dans un train et s'endort. Le train démarre, et voilà que Saroo est embarqué loin de chez lui. Il se retrouve à Calcutta face à des étrangers, à une autre langue, à la cruauté des êtres humains.
Bande annonce

Du côté de la jeunesse, le premier tome de la fameuse série Kiki la petite sorcière, ayant obtenu le prix Andersen a lui aussi eu le droit à une adaptation cinématographique et pas par n'importe qui, ce sont les studios Ghibli qui s'y sont attelés ! Ils nous ont offert un chef d'oeuvre d'animation ! Cet ouvrage raconte les péripéties d'une jeune sorcière qui se lance dans la vie active. A 13 ans, chaque sorcière doit partir s'installer dans une ville. En arrivant, elle se rend compte que les sorcières ne sont pas très appréciées par les habitants. Elle devra s'armer de courage et être bien entourée pour lancer son entreprise de livraison... en balai !! Le film d'animation est tout simplement magnifique, c'est l'un des nombreux chefs d'oeuvre de Miyazaki. Les musiques sont splendides, les personnages touchants, et c'est une vraie histoire d'initiation et d'aventures qui nous est offerte.
Bande annonce

Parade raconte l'histoire d'une bande de colocs qui se racontent leurs malheurs, leurs bonheurs. Des personnalités qui s'entrechoquent, qui se cherchent. L'ambiance est un peu tendue, on sent que quelque chose se prépare sans vraiment mettre le doigt dessus. Bande annonce

Du côté historique, l'histoire des 47 rônins a connu de nombreuses adaptations aussi bien cinématographiques que littéraires ! Concernant la littérature, vous avez le 47 rônins d'Osaragi Jiro, qui reste l'un des chefs-d'œuvre du genre de capes et d'épées, il est sorti en 1929 ! Et au niveau cinématographique, vous avez l'oeuvre en deux parties du réalisateur Kenji Mizoguchi, sortie en 1941 et 1942. Bande annonce
Le tombeau des lucioles restera l'un des films d'animation le plus bouleversant ! Le livre l'est tout autant, l'histoire de ce frère et de cette soeur qui s'aiment plus que tout, deux êtres innocents qui affrontent la cruauté des humains. Le film rend honneur à l'écriture de Nosaka Akiyuki en restituant les images crues et violentes de son roman, en nous plongeant dans ce temps de guerre. Mention spéciale pour la musique du film ! Bande annonce
Pluie noire s'intéresse quant à lui aux conséquences des bombes atomiques qui ont touché le Japon. L'exclusion des hibakusha de la société, la peur d'être contaminé par eux, la détérioration de leurs corps et de leurs esprits. L'auteur livre dans son roman l'atrocité qu'ont connu les victimes de ces bombes. Bande annonce

Et côté polar ? La série qui a pour personnage principal Reiko Himekawa a été adaptée récemment en série ! Strawberry Night Saga promet de détonner ! L'inspectrice Himekawa n'a pas sa langue dans sa poche et n'hésite pas à pousser des coudes pour se faire entendre et respecter. L'auteur évoque de nombreuses thématiques sociales dans ses romans, et nous permet d'en apprendre plus sur les côtés sombres de la société japonaise. Bande annonce

- Laura