Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Sélection thématique : Éveiller les consciences à travers des ouvrages jeunesse

Ces dernières années, nous avons vu arriver sur les pages des catalogues de maisons d'éditions de plus en plus d'ouvrages jeunesse s'intéressant à l'écologie, à la question du droit à la scolarité, à nos modes de consommation. Parmi ces ouvrages, nombreux sont ceux qui regorgent de belles valeurs telles que la puissance de l'entraide, de l'amitié, le courage face à toutes épreuves, l'empathie et l'amour.

Ces publications sont empreintes d'une certaine pédagogie, d'une volonté d'instruire, mais cela n'enlève rien aux qualités littéraires qui se dégagent de ces albums et romans jeunesse. Cette sélection aborde diverses thématiques dont l'importance est primordiale pour l'éveil des tout-petits comme des plus grands.

Droit à l'éducation
De nombreux ouvrages jeunesse s'intéressent au droit à l'éducation. Il s'attache à nous faire découvrir le quotidien d'enfants issus de pays asiatiques. Certains rêvent d'aller à l'école, de s'instruire mais cela tient malheureusement du domaine du rêve. Ces histoires permettent de faire découvrir à des enfants français ce que peut être le quotidien d'un enfant à l'autre bout du monde, que certaines choses ne sont pas acquises et que ce qui est un droit pour certains ne l'est pas forcément pour d'autres.
Ling et les êtres mécaniques décrit le quotidien d'une petite fille chinoise qui rêve d'aller à l'école et d'ouvrir sa propre boutique. Mais malheureusement elle doit aider sa famille à subvenir à leur besoin et elle est envoyée en ville pour travailler dans les usines de téléphone portable. Son quotidien est mécanique, elle se compare à un robot et vit avec la peur de se transformer en automate mécanique. Parfois, Ling s'échappe quelques instants grâce au pouvoir de son imagination.
Les chemins de l'école avec San en Birmanie est un reportage à partir duquel nous découvrons la vie de San, à quoi ressemble son quotidien, comment se rend-elle à l'école ? San travaille tous les matins avant d'aller en cours, elle aide ainsi ses parents à payer ses fournitures scolaires. Elle met ensuite plusieurs heures à parvenir à son école. Elle connait la chance qu'elle a d'avoir des parents favorables à l'éducation scolaire. De quoi faire réfléchir les enfants sur l'importance de l'école et la chance d'y avoir accès sans difficulté.
Le crayon magique de Malala nous narre l'histoire de cette jeune fille forte et brave que personne ne pouvait empêcher d'aller à l'école, qui a gardé la tête haute devant un terroriste avec une arme pointée sur elle et qui s'est battue pour sa rééducation et son avenir. Malala se rend compte que lorsqu'elle tient un crayon, elle détient un certain pouvoir : celui de façonner le monde à sa manière. Si Malala avait un crayon magique, elle effacerait la pauvreté, ferait que chaque petite fille puisse avoir le droit à une éducation, un crayon et une feuille de papier.

Se créer un cocon familial ou amical
Nuit étoilée est un magnifique album de Jimmy Liao. Une parenthèse de douceur, de liberté à toute personne qui s'est déjà sentie seule, exclue... Une petite fille qui se sent seule, à laquelle les parents ne prêtent guère attention. Beaucoup de silence. Des brimades à l'école. La perte de son grand-père. Puis la rencontre. Avec un être tout aussi solitaire. Un petit garçon passionné par les poissons. Ils observent le monde, ne le comprennent pas toujours bien, ils veulent explorer la nature. Leur solitude s'ébrèche peu à peu. Ils s'enfuient à travers champs, forêts et rivières. Ils observent les étoiles inlassablement. Étoiles au cœur des ténèbres qui leur apportent tellement d'apaisement et de joie. Jimmy Liao nous offre un magnifique album, aux dessins chaleureux, colorés, vivants. La rencontre de deux êtres isolés, qui nouent peu à peu une relation profonde et qui se connectent à la nature pour se ressourcer. Un très bel hommage à Van Gogh et sa nuit étoilée.
Dans Noël au printemps, cinq comparses liés par une belle amitié s'attristent de voir leur ami le hérisson se terrer quand vient l'hiver. Il n'est alors plus question de jouer, de rire et surtout de passer Noël ensemble. Ils essayent par diverses ruses et idées de faire comme si leur ami était bien à leur côté mais cela ne fonctionne pas. Que faire ? Fêter Noël au printemps. Thierry Dedieu nous livre un album tout en poésie et en finesse, un album offrant un message simple aux grands comme aux tout-petits : l'important c'est d'être ensemble, ce qui fait de Noël un instant précieux et magique, c'est bien de le passer avec les êtres qui nous sont chers. Et cela, peu importe la date. Les dessins sont vifs et détaillés, les animaux paraissent d'un réel étourdissant. La chute d'une feuille morte dans le dos du hérisson qui se dirige vers sa tanière, l'envol des pistils d'un pissenlit dans le ciel, ces instants révèlent leur poésie grâce aux dessins de Dedieu.
Dans Les larmes du bouddha de pierre, l'amitié entre un jeune mendiant et un jeune de la haute société va permettre un changement radicale dans une société thaïlandaise des années 90 bancale et profondément injuste. Un roman plus que jamais d'actualité, porteur d'espoir ! Ces deux jeunes que tout séparent se rencontrent par chance dans les rues et vont renverser les barrières sociales ainsi que les barrières physiques que tentent de maintenir les politiques avares, malhonnêtes et tyrannique!

La protection de la nature
Le thème de la nature est très présent dans les albums jeunesse. Les ouvrages invitent l'enfant à se connecter à l'essentiel, à respecter les êtres vivants qui l'entourent, à repenser sa place dans le monde.
Les poissons dorés nous narre l'histoire d'Izumi, un pêcheur, qui par un pur hasard, découvre une crique abritant des poissons dorés, mets recherchés par la population. Ces poissons vivent en paix, loin du regard et des actions nuisibles de l'Homme. Izumi est un pêcheur qui respecte la nature et adopte une pêche raisonnée. Malheureusement d'autres pêcheurs convoitant son filon découvrent son secret. Cette découverte signe la fin de tout un écosystème. Les pêcheurs détruisent ce lieu idyllique, ils en veulent toujours plus jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Les poissons dorés est une lecture plus que jamais essentielle. Elle responsabilise les enfants sur des questions comme la consommation, le respect de la nature...C'est aussi une magnifique histoire de connexion entre un père, un fils et la nature. Une vraie leçon de vie.
Dans La maison qui fleurit, une petite fille se désole de voir le ciel noircit à longueur de journée, elle veut de la couleur. Elle décide alors de recolorer sa maison et sa ville à l'aide de plantes et de fleurs. Pourquoi ne pas en profiter pour vivre autrement et en connexion étroite avec la nature ?

Leçon de courage
Shaolin, pays de Kungfu raconte l'histoire d'une petite fille voulant protéger son village des brigands. Elle se fait initier au kungfu par des moines Shaolin. Mengmeng est combattante, courageuse et ne cesse de vouloir défendre les siens. Elle met tout en œuvre pour devenir une vraie petite guerrière. Les illustrations sont splendides, Pierre Cornuel nous plonge dans la Chine ancienne en nous embarquant avec son trait unique. Les dessins sont très traditionnels et raviront les adeptes de peinture classique chinoise.
L'enfant face à la guerre
La dictature des Khmers rouges au Cambodge aura duré trois ans, huit mois et vingt jours, de 1975 à 1979. Ennemi du "nouveau peuple" corrompu par l'argent et la modernité, le Kampuchea démocratique ne s'arrêtera désormais devant aucune folie pour mener à bien son idéologie purificatrice. "J'avais huit ans..." raconte Sothik Hok à Marie Desplechin, les souvenirs de cette révolution destructrice ressurgissant avec clarté. L'arrivée de "l'armée de la forêt", la purge des villes et la déportation aux campagnes, la séparation, les travaux forcés, la faim et enfin la libération inespérée. S'adressant à une jeunesse à la vie bien différente, Sothik à travers son histoire, rappelle au souvenir l'histoire d'un peuple incapable d'oublier sa meurtrissure. Les très expressives illustrations de Tian qui parsèment l'ouvrage enrichissent avec justesse le regard enfantin sans être naïf sur la cruauté impitoyable d'un régime rendu presque tangible par le réalisme du récit.

- Clémence, Léo et Laura