Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Sélection thématique : La littérature des auteurs d'origine chinoise

Quand nous nous intéressons à la littérature chinoise, nous allons faire un tour chez les écrivains du continent ou de Taiwan. Mais quid des auteurs d'origine chinoise ? Ou de ceux vivant à l'étranger ? Et finalement qu'est-ce que la littérature chinoise ? Est-ce simplement une littérature écrite dans ce pays ? Ou ayant des « caractéristiques chinoises » et présentant des coutumes locales ou la vie sur place ? Pouvons-nous l'élargir à la diaspora ?

De nombreux auteurs talentueux ne résidant pas en Chine sont des mines d'or d'informations concernant leur pays d'origine ou le pays de leurs ancêtres. Ils sont profondément attachés à cette culture dans laquelle ils ont baigné et s'en sont imprégnés pendant des années.

C'est par exemple le cas de Lisa See qui a à cœur de faire découvrir des pans de l'Histoire de la Chine, ainsi que des aspects culturels et sociétaux (par exemple Fleur de Neige et le XIXème siècle). Elle aime aussi nous partager des particularités locales à travers des romans très bien documentés comme dans La mémoire du thé où nous suivons les traces d'une jeune femme issue d'un village producteur de thé. Elle nous y apprend leur quotidien, les méthodes de fabrication et les changements apportés à leur vie par le véritable business qui a été mis en place autour du Pu'er.

Certains écrivains ont été très marqués par les événements historiques qui ont bouleversé la Chine. C'est notamment le cas de Chang Jung/Zhang Rong qui, de son côté, raconte toutes les péripéties vécues par sa famille (notamment du côté des femmes) dans l'incroyable et l'indémodable Les cygnes sauvages (Florine ne pouvait absolument pas ne pas vous en parler !). Elle y balaie toute l'Histoire de la Chine de la fin du XIXème siècle jusqu'aux années 70. Ma Jian quant à lui évoque les événements de juin 1989 et la Révolution Culturelle dans son terrible Beijing Coma. Shan Sa, elle aussi, s'intéresse de plus près à l'Histoire de la chine, notamment à Wu Zetian, une femme ayant profondément marqué la Chine, dans son roman Impératrice, ou à la guerre sino-japonaise dans le grand classique La joueuse de go, le tout dans un français très fluide.

En parlant de français fluide et agréable, nous pouvons également (bien sûr) citer François Cheng, grand monsieur aux innombrables talents et membre de l'Académie française depuis 2002. Dans L'éternité n'est pas de trop, l'auteur nous offre une magnifique histoire d'amour qui se situe durant la dynastie Ming, un grand moment de tendresse hors du temps.
Toujours en France, le prix Nobel de littérature 2000 Gao Xingjian est également une personne emblématique. L'ensemble considérable de ses œuvres se passe en Chine et aborde des sujets profonds et philosophiques.


De nombreux auteurs d'origine chinoise sont très marqués par leur adaptation à des habitudes différentes, l'envie de vivre une nouvelle vie, et par le fait d'être tiraillés entre deux cultures : celle d'origine et celle de leur pays d'adoption. Ils essaient de s'intégrer, tout en sentant le poids des coutumes chinoises. Nous ressentons ce dilemme dans Apre cœur de Jenny Zhang et plus récemment dans Ivy de Susie Yang dont l'héroïne (ou d'ailleurs anti-héroïne) est prête à tout pour se hisser dans la société malgré son encombrant bagage que peut être la famille ou ses origines. Elle veut coûte que coûte vivre ce rêve américain. Du côté français, Brigitte Tchao nous narre également cette adaptation à une nouvelle culture, mais sur un ton plus léger avec La chinoise de Paname. D'autres ont plus de mal à s'intégrer et restent dans les quartiers chinois des grandes villes ou n'arrivent pas à trouver un équilibre entre leurs deux cultures. Nous en avons un aperçu dans le roman policier d'Henry Chang Chinatown Beat où nous y côtoyons la diaspora chinoise.

Charles Yu, auteur de Chinatown intérieur, de son côté aborde le thème des stéréotypes imposés aux Chinois dans le cinéma étranger et tout particulièrement américain. Dans son ouvrage, écrit comme un script de film, il réussit brillamment à généraliser des personnages en nous mettant à leur place. Cynique et drôle, le texte est étonnamment très touchant et très beau. Là encore, il brille par son originalité !

Certains auteurs aiment situer leurs romans de fantasy dans une Chine imagée. Ils s'inspirent de certains détails ou d'une atmosphère, comme Ken Liu et son œuvre La Dynastie des Dents de Lion ou R.F.Kuang et sa trilogie dont le premier tome La guerre du pavot est traduit en français et dans lequel la jeune auteure revisite l'Histoire de ce pays, distille des références et des allusions à certains faits historiques, mélangeant un peu les époques.

En science-fiction, vous ne pouvez passer à côté de Ken Liu (cité plus haut). Parti de Chine alors qu'il était encore enfant, il a conservé des liens très fort avec ses origines chinoises. Il parle toujours la langue et à d'ailleurs traduits certains auteurs chinois vers l'anglais. Les thèmes liés aux origines et à la filiation sont très souvent présents dans ses récits. Sa nouvelle La ménagerie de papier est un exemple frappant. Toutes les saveurs également, qui se concentre sur des travailleurs émigrés Chinois aux Etats-Unis et sur la question de l'identité…qu'est-ce que vraiment être Américain ou être Chinois ? Ken Liu a ce don incroyable de créer des liens très forts entre ses personnages et puis avec ses lecteurs. La plume de Ken Liu est à la fois poétique et humaine. Il réussit à transmettre des images vibrantes de vie et de réalisme tout en rappelant à nous notre humanité faillible, qui peut se briser tout aussi rapidement qu'elle peut illuminer. Lisez-le.

Les auteurs précédemment cités ne sont que des exemples parmi d'autres de cette littérature en lien avec la Chine (de près ou de loin). La littérature chinoise semble donc diverse et variée, ne s'arrêtant pas forcément à ses frontières territoriales. Nombreux sont ceux qui mettent en avant la culture ou l'histoire de ce pays, ses coutumes et son folklore. Elle peut parfois être fantasmée, ce pays ancien dont sont originaires les ancêtres, cette Chine plurimillénaires, mais peut être également vue de manière plus réaliste avec ses beautés et ses failles. Ces auteurs s'en inspirent, mais aussi dénoncent. Cette littérature écrite à l'étranger est en effet plus libre d'aborder des sujets sensibles et se veut parfois témoin de l'Histoire et passeur de mémoire.

  Florine & Clémence