Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Sélection thématique : Le Japon à l'époque des guerriers

Petit focus sur un gros pan de l'Histoire du Japon.

Le Japon connaît une grande période historique durant laquelle le pouvoir est détenu par des guerriers. Ce basculement de la société commença à la suite de la guerre des Minamoto et des Taira (aussi nommés les Heike et les Genji). Leur bataille sera au cœur de l'épopée classique Le Heike monogatari. A compter de ce moment, les clans de samouraïs détiennent certains pouvoirs, certaines administrations, et petit à petit, divers clans prennent la tête du pays.
De nombreuses batailles auront lieu entre les familles impériales et les clans de samouraïs. Lors de la période Sengoku, le Japon est divisé en plusieurs principautés autonomes, dirigés par des seigneurs. Cette période se nomme Royaumes combattants, ou aussi Les provinces en guerre. C'est durant l'ère Edo que le pays connaîtra enfin une longue période de paix malgré un gouvernement constitué exclusivement de guerriers. La période d'Edo (1603-1868) connait un bouillonnement culturel des plus intenses, le Japon passe d'une société dîtes féodale à une société plus moderne.

Dans l'ouvrage Fantastique Edo, nous découvrons à quel point cette période historique était fascinante. Après plusieurs années de guerre civile, elle inaugure le début d'une ère de paix qui durera deux siècles et demi. La civilisation japonaise s'épanouit durant ce temps sans avoir de relations avec le reste du monde. C'est une période qui est passionnante à étudier et quoi de mieux qu'un formidable guide illustré pour s'y plonger ! Réalisé par un illustrateur et historien de l'époque d'Edo, Susumu Zenyoji, Fantastique Edo, est un ouvrage simple d'accès, visuellement attractif et très ludique ! Divisé en 5 parties, l'ouvrage nous présente les bases de la civilisation japonaise, les habitants et la ville, les samouraïs et les châteaux, les ninjas et les yokais. Le gros point positif de cet ouvrage est sa richesse en vocabulaire et la diversité des thèmes abordés. Vous saurez tout sur les plantes médicinales, les sucreries, les vêtements, les coiffures et les produits de beauté, la vie des samouraïs de l'époque d'Edo. L'auteur illustre cette époque à travers des dessins très colorés et détaillés. Il recrée une fresque qui dévoile l'animation d'une rue d'une ville à cette époque, avec ses propres dessins. Il a fait un gros travail de recherche pour savoir quels étaient les magasins présents à l'époque dans cette rue. Ainsi, cette avenue se déroule devant nous. On y voit tous les métiers qui existaient à cette époque, les échoppes, les classes sociales représentées, de quelle façon les gens vivaient. Le fait que ce guide soit illustré est vraiment un plus qui nous immerge totalement dans cette ville et cette époque.

Le Japon d'Edo fascine, une époque où les Japonais connaissent une grande paix en étant sous le règne de guerriers, une époque où le Japon est renfermé sur lui-même et bouillonne culturellement. Dans ce présent volume, François et Mieko Macé s'attelle à nous faire découvrir les spécificités de cette époque. L'ouvrage s'aborde facilement, les textes sont synthétiques et clairs, les annexes et la bibliographie sont riches. C'est un livre qui peut se lire d'une traite ou partiellement en fonction des sujets qui vous intéressent. Vous y trouverez tout ce qui constitue la vie des Japonais à cette époque : l'art, la nourriture, les croyances populaires, la famille, mais aussi tout ce qui fait un pays : la géographie, l'économie, la politique...

Durant l'époque Sengoku évoquée plus haut, dîtes des "Royaumes combattants", les samouraïs connaissent leur apogée. C'est à cette période qu'apparaissent les textes fondateurs de la pensée combattante. Qu'est-ce que la Voie du guerrier ? Comment la mettre en pratique ? Autant de questions qu'il peut être intéressant de fouiller en se plongeant dans les textes classiques.
Le premier est évidemment le Traité des Cinq Roues, du grand samouraï solitaire Miyamoto Musashi. Il développe une Voie propre, qu'il découpe donc en 5 chapitres ; la Terre, l'Eau, le Feu, le Vent et le Vide. Il y évoque respectivement l'importance de connaître et de maîtriser les armes à notre portée, les exercices de base pour une bonne attitude mentale et physique, la stratégie et les bienfaits de la connaissance des techniques de son adversaire pour mieux le terrasser.

Miyamoto Musashi est connu pour l'intensité de sa vie et son dévouement à sa Voie du guerrier, maîtrisée après des années d'entrainement acharné. A travers son texte, écrit en fin de vie, il incite les désireux de suivre sa Voie à bien réfléchir à chaque concept, à chaque principe et à les intégrer complètement jusqu'à ce qu'ils deviennent instincts. Vous pouvez retrouver Le traité des cinq roues dans plusieurs éditions. Celle d'Albin Michel, parait évidente car facilement transportable et concise. Pour faire un beau cadeau, elle existe également chez Guy Trédaniel avec de belles écritures en japonais. L'édition de chez Synchronique est remplie de petits rappels historiques en plus.  La vie incroyable de Musashi est également à retrouver dans sa biographie, écrite par William Scott Wilson, le chercheur à l'origine de la traduction en anglais du Traité des cinq roues. Au travers de cet ouvrage mais aussi dans ses nombreuses notes incluses dans les différentes éditions du Traité des cinq roues, on ressent avec force la passion de l'auteur pour le Japon, sa culture et en particulier pour ce grand samouraï solitaire. Enfin, si vous êtes plutôt amateur de bande dessinée ou manga et que vous souhaitez découvrir ce texte par ce biais, dirigez-vous l'excellent Le traité des mangas : éditions mangas.

Si vous avez déjà eu l'occasion d'apprécier le premier grand texte classique de la pensée des samouraïs, vous pouvez à présent vous dirigez vers Le Sabre de vie de Yagyu Munenori, également un classique de l'escrime japonaise qui se concentre lui sur de nombreux exemples concrets de batailles passées.

Pour terminer, nous verrons le Bushido : le code du samouraï. Beaucoup plus récent, il a été écrit au début du XXème siècle. Son auteur, Inazo Nitobe, lui-même issu d'une famille de samouraïs, était un grand lettré reconnu internationalement. A travers ce code du samouraï, c'est l'âme du Japon qu'il tente de délivrer. En effet, les sept valeurs fondamentales qui constituent le Bushidô (justice, courage, bienveillance, politesse, sincérité, honneur, loyauté) structurent encore aujourd'hui la société japonaise. Dans cet ouvrage, il revient donc sur chacune de ces valeurs ainsi que sur l'histoire des samouraïs. Un ouvrage absolument passionnant, rendu dans une très belle édition par Synchronique.

Les principes fondamentaux des anciens combattants japonais de l'époque : la droiture, l'honneur, la force, le calme, la volonté de faire le bien sont autant de qualité que l'on retrouve dans les différents enseignements évoqués plus haut et qui continuent d'inspirer les artistes, les mangaka, les auteurs actuels.
Voici donc pour finir une petite sélection d'ouvrages qui reprennent les codes moraux et l'histoire des samouraïs pour en tirer des ouvrages originaux.

Dans son Ethique du samouraï moderne, Patrice Franceschi reprend les 327 propos du maître Toshiro Isoguchi qui véhiculent l'idée d'une vie plus vertueuse ou du moins tournée vers l'avancée positive de l'homme, négligée au profit des avancées technologiques. Dans un style se rapprochant du Bushido, ce petit ouvrage est facilement transportable et nous permet d'y puiser l'inspiration nécessaire dès que le besoin se fait sentir.

Un peu de manga et de bande dessinée à présent avec Sahara : le samouraï aux fleurs de Shibata Yûsaku. Mêlant un monde post-apocalyptique mystérieux, désertique et abandonné par toute forme de nature, le personnage de Sahara, seule véritable force positive est surnommé le samouraï aux fleurs. L'auteur lui insuffle ainsi les vertus propres aux guerriers japonais accompagnées de l'attirail indissociable des samouraïs : le sabre.

De même, pour YojimboT, toujours dans un monde post-apocalyptique mais cette fois-ci sans plus aucun homme, le jeune orphelin Hiro est sauvé et pris en charge par de curieux robots obéissants aux codes du samouraï. Habillés en kimono traditionnel et doté de sabres, ils ont tout l'air de grands guerriers. Cette bande dessinée plutôt pour jeune adolescent est pleine de rebondissement et de duels qui montent en intensité ! Le graphisme est absolument sublime.

Le samouraï bambou, illustré par le très grand Taiyou Matsumoto et dont le scénario a été écrit par Issei Eifuku suit les aventures de Soîchirô, un rônin, samouraï sans maître qui essaye de vivre le plus calmement possible. Il flâne, il traîne avec les enfants et les animaux et déguste des sucreries. Il passe même pour légèrement fou, mystérieux et presque…dangereux. Et pourtant, il ne porte à sa taille qu'un sabre de bambou. Le style de Taiyou Matsumoto donne à cet œuvre un côté très mystique qui mêle l'historique au fantastique par petite touche discrète. En commençant par le visage étiré de son samouraï, qui se confond avec celui d'un kitsune, membre important du panthéon des yokai japonais.

Le personnage de Yasuke, le samouraï noir, est très peu connu en France. Pourtant depuis les années 2000, son histoire a été adaptée de nombreuses fois aussi bien en manga qu'en album jeunesse.
C'est le cas avec la série bande-dessinée Kurusan, le samouraï noir qui a été éditée en janvier 2021, et qui retrace la vie de Yasuke. Ce samouraï fait aussi une apparition dans la série manga L'homme qui tua Nobunaga, cette série s'attelle à raconter les derniers mois de la vie d' Oda Nobunaga, le célèbre seigneur de guerre qui avait unifié le Japon. On assiste à sa rencontre avec Yasuke et à l'évolution de leur amitié. Une série Netflix vient de produire une mini-série dont le personnage principal est Yasuke, l'intrigue se place dans un Japon alternatif où se mêle magie et technologie. Un film éponyme devait lui aussi voir le jour, avec en tête d'affiche Chadwick Boseman, la star de Balck Panther, malheureusement décédé récemment.

Le premier volume de l'Histoire du Japon en manga (Funestes vaisseaux) s'intéressait au fameux épisode des bateaux noirs qui avaient accosté à la baie d'Edo en 1853 dans le but de délivrer une offre d'échanges commerciaux provenant du Président des États-Unis d'Amérique. Dans le tome suivant, Le crépuscule des samouraïs, on assiste à la célèbre rébellion, conséquence directe des événements historiques narrés dans le premier tome. Suite à l'ouverture du pays aux Occidentaux et à la modernisation progressivement mise en place au sein de toutes les structures du pays, les samouraïs sont déchus de leur place d'antan. Leur rôle et leurs valeurs n'avaient plus de sens dans ce monde qui tendait vers la modernité. Un clan de samouraïs va alors se dresser contre l'Empereur afin de revendiquer leurs valeurs et leurs droits. Saigo Takamori est l'un de ces samouraïs, il reste aujourd'hui l'un des héros japonais le plus célèbre, plusieurs statues furent même dressées à son effigie dans les jardins du parc d'Ueno à Tokyo. C'est à la suite d'une tentative d'assassinat, sans doute fomentée par le gouvernement, que ses camarades se révoltèrent. Il n'y aura pas moins d'une dizaine de milliers de samouraïs qui se battront contre l'armée impériale. Sabres et mousquets contre canons et fusils. Tradition VS modernité.
Quant aux dessins, les expressions des visages des personnages sont saisissantes de réalisme, les scènes d'action sont très bien réalisées. La mangaka fait de nombreux zoom sur des détails qui sont forts de symbolisme et qui laissent imaginer le hors-champ de certaines scènes. Pas un seul instant n'est laissé à l'ennui, les éléments historiques sont synthétiques et résument bien cette période de l'Histoire du Japon. En quelques pages et de nombreuses planches, ce duo d'auteurs parvient à nous restituer cette terrible guerre civile japonaise qui symbolisa la fin des samouraïs en tant que caste.

Et bien sûr, nous ne pouvions pas ne pas citer la célèbre saga du Clan des Otori ! Voici une petite sélection qui vous permettra de découvrir les multiples tomes de cette saga.

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une belle plongée dans cet univers pluriel qu'est le Japon au temps de ses grands guerriers !

- Laura et Clémence