Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Retour

La bibliothèque de l'amateur de SF chinoise

La bibliothèque de l'amateur de SF chinoise

Ecrit le
05 Juin 2021

La bibliothèque de l'amateur de SF chinoise en langue française (et quelques recommandations bonus en langue chinoise pour celles et ceux qui liraient directement dans cette langue).
De nos jours, nous constatons un intérêt renouvelé et grandissant pour le genre de de la science-fiction et ce dans le monde entier. Notamment donc dans le monde chinois (Chine continentale, Taiwan et Hong-Kong) qui voit son lectorat mais aussi ses auteurs de genre se multiplier. La science-fiction chinoise et ses auteurs chinois sont également davantage reconnus dans la sphère international (Prix Hugo décernés à Liu Cixin en 2015 – catégorie roman, à Hao Jingfang en 2016 – catégorie nouvelle longue, commentaires élogieux de Barack Obama).

Comment expliquer cette passion pour la SF ? Pourquoi maintenant ?

Cela peut être expliqué de manière sociale et politique mais aussi littéraire.
Dans l'histoire moderne de la Chine, la SF était souvent utilisée plutôt comme un outil, elle était utilisée par les organismes étatiques pour la création d'une nouvelle Chine plus démocratique, plus scientifique. A l'époque, le terme de « roman scientifique » était davantage utilisé.
Dans les années Mao, la SF était d'ailleurs présente dans des textes qui visaient les jeunes lecteurs, les écoliers pour soutenir l'idéologie maoïste. Le régime l'utilisait comme moyen de propagande pour vanter les mérites de l'avancement accéléré de l'industrie et de l'agriculture.
Après la révolution culturelle, les auteurs trouvent dans ce genre un moyen de réinventer l'avenir, de reconstruire une Chine brisée et de redonner de quoi rêver à la population.

Aujourd'hui, le gouvernement chinois essaie de se projeter dans un avenir ultra-mondialisé et la SF est devenu un véritable outil du softpower chinois pour tenter de réinventer « le rêve chinois ».
Cela prend des allures de projet politique, avec la volonté de réfléchir au futur de l'état chinois dans le monde à travers la littérature.
Attention aux raccourcis évidents : chercher à savoir comment fonctionnera la Chine dans quelques années en se basant sur les œuvres de fiction serait bien compliqué et réducteur. Néanmoins, ces œuvres disent quelque chose de l'époque contemporaine, des angoisses, des problématiques actuelles (crises économiques, pandémies, crise écologique, …)

De plus, la globalisation des goûts culturels peut également expliquer ce foisonnement nouveau d'auteurs de SF en Chine. Dans les années 50 et jusqu'à la fin des années 80, les auteurs avaient pour inspiration majeure des auteurs issus de la SF soviétique. Depuis, les auteurs actuels ont davantage de nourriture et d'inspiration littéraire à se mettre sous la dent. On constate une diversification des inspirations littéraires.

Et puis, il ne faut pas oublier que la Chine mais aussi Hong-Kong et Taiwan entretiennent un rapport plus intense avec les nouvelles technologies qui ponctuent leur quotidien davantage que le nôtre. Certains aspects de ces pays relèvent déjà presque des mondes issus de la science-fiction.

Enfin, on constate la revalorisation d'un genre d'un point de vue purement littéraire. La SF permet de nouvelles expérimentations littéraires mais aussi de nouvelles expérimentations du langage (création de néologisme). La cyber-littérature (écrite par des internautes pour des internautes) qui se développe énormément en Chine donne ainsi un terrain de jeux presque illimité aux jeunes auteurs de sf, genre particulièrement représenté sur de nombreux sites.

Quelques œuvres de SF chinoises à avoir dans sa bibliothèque (attention, certaines ne sont malheureusement plus disponibles chez les éditeurs).

- La cité des chats, de Lao She écrit en 1932 il transpose la société chinoise dans un futur imaginé. Dans cette dystopie, il met en place une société d'homme-chats en guerre perpétuelle, extrêmement misogynes qui sont au courant d'une invasion prochaine mais qui ne cherchent pas à lutter contre (à mettre en relation avec l'invasion de la Chine par le Japon…). Ce titre n'est malheureusement plus disponible en français mais vous pouvez la trouver en chinois.

- La trilogie du problème à trois corps, œuvre emblématique de l'auteur de SF chinois le plus connu : Liu Cixin.
Une œuvre vertigineuse qui prend les dimensions d'une ambition cosmique. Une trilogie épique qui ne manquera pas de rappeler les grandes œuvres, dites classiques, de la hard SF aux amateurs. Un incontournable absolu. Si vous souhaitez le découvrir dans un format plus court, Terre errante est une très bonne nouvelle qui reprend également des dimensions assez phénoménales en termes d'espace, de temps et de taille. A découvrir !

- L'insondable profondeur de la solitude, recueil de Hao Jingfang.
Elle a notamment remporté le prix Hugo pour sa nouvelle « Pékin Origami » (Beijing plié en langue originale). Elle aborde dans ses récits des préoccupations un peu plus contemporaines. Elle interroge notamment le rapport au travail automatisé, aux distinctions entre les différentes couches sociales, etc. Là encore, une jeune autrice pleine de promesses.

- Jentayu n°10 : L'avenir
Dans ce numéros, plusieurs auteurs chinois et taïwanais sont traduits. A noter, la jeune et talentueuse Xia Jia qui a le don d'apporter un regard plus apaisé, plus poétique sur nos rapports aux nouvelles technologies, aux IA.

- Un paradis, de Sheng Keyi
Dans cette dystopie, l'autrice installe son récit dans une clinique de mère porteuse où la femme est réduite au rôle d'objet reproducteur. Les thèmes du corps, de la sélection génétique sont régulièrement abordés dans ses récits.

- Membrane de Chi Ta-wei
Considéré comme le premier roman de sf taïwanaise queer, l'auteur y aborde des thématiques liées aux identités de genre et biologiques. L'écologie est également un sujet marqué.

- Les années fastes
Roman Hong-kongais qui montre une Chine puissante, sortie victorieuse de la dernière crise économique en date. Seul soucis, un mois entier semble avoir disparu de la mémoire des habitants.

Et pour celles et ceux qui souhaiteraient lire directement en chinois :

La trilogie de l'hôpital de Han Song 《医院》 ,《驱魔》,《亡灵》, trois romans très intéressants dans lesquels l'hôpital est devenu une entreprise commerçante. Il y est également question de dictature sanitaire. Han Song est un auteur particulièrement passionnant : journaliste à 新华社 (l'Agence Chine Nouvelle) de jour et écrivain assez critique de la Chine la nuit, il a un parcours très atypique.

《地圖集》de 董啟章 : Une sorte d'atlas qui aurait été rédigé par des archéologues du futur.

《关妖精的瓶子》de 夏笳 Xia Jia, recueil de nouvelles de cette auteure qui a une certaine bienveillance, notamment envers les enfants ou les personnes âgées par exemple. Elle explore de façon plus apaisée notre rapport à la technologie.

En espérant que la lecture de ce dossier vous aura donner des envies de SF chinoise mais pas que ! Merci infiniment à Gwennaël Gaffric, professeur et traducteur pour la présentation qu'il a réalisée autour de la SF chinoise et qui est à la base de la construction de ce dossier.

En bonus, nous vous invitons également à découvrir le travail de l'auteur américain Ken Liu. Né en Chine, il a énormément œuvré pour la diffusion de la sf chinoise aux Etats-Unis en effectuant un travail de traduction impressionnant. Il est lui-même auteur de SF et aborde souvent les thèmes liés aux origines, aux relations familiales d'une manière très poétique.

- Clémence

Bibliographie