Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Confessions inachevées

Confessions inachevées

Auteur

Ye Lingfeng - 叶灵凤

Traducteur

LAUREILLARD Marie


Editeur

Serge Safran éditeur

18,90 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Octobre 2020
Pages : 192
EAN 13 : 9791097594947

Coup de coeur du libraire
Plongez dans l'effervescence du Shanghai des années 30
Je me suis délectée de cette lecture qui nous entraîne dans le Shanghai des années 30, un délice ! Nous y retrouvons cette ambiance si particulière et caractéristique de l'époque : de jeunes dandys, les dancings, l'expression presqu'à l'extrême des sentiments, nouveauté d'ailleurs très intéressante. En effet, le Moi prend de l'importance et il est à la mode de parler de ce que l'on ressent. Nous suivons de jeunes intellectuels dans leur vie mouvementée et dans l'effervescence des idées et de la création littéraire. Cette période de grande liberté a vu naître moult revues consacrées à la littérature, poésie comme nouvelles ou romans.

Ici, un auteur (monsieur Ye) nous livre les péripéties de la vie amoureuse du jeune Haijun, amour passionné pour une jeune femme au caractère fort, une danseuse à la vie sulfureuse et suivant toujours la dernière mode. Nous y découvrons les hésitations incessantes de Haijun entre cette passion folle et la tradition : une vie rangée avec une jeune femme « pure », sans aucun passé amoureux et ne faisant jamais la une des journaux à scandale, belle-fille qui plairait bien sûr à la famille du jeune homme. Mais rien n'est jamais simple.

J'ai beaucoup aimé la narration, très vivante, alternant entre des passages du journal intime de Haijun et les témoignages recueillis par monsieur Ye, ainsi que l'oscillement entre présent et passé. J'ai également grandement apprécié les descriptions de Ye Lingfeng, nous promenant ainsi à sa suite dans Shanghai, ville aux mille couleurs, ville pétillante et scintillante, moderne et pleine de vie, lieu de culture et d'échange. L'énonciation des noms des rues et bâtiments nous donne un côté très authentique et l'impression d'autant plus forte de déambuler avec les personnages.

C'est donc un sans faute selon moi, et je tiens à remercier la maison d'édition Serge Safran ainsi que la traductrice Marie Laureillard de permettre aux lecteurs français de découvrir une œuvre de cette époque passionnante mais trop peu traitée. Je vous conseille également de lire la postface de la traductrice qui est très enrichissante et éclairante pour ceux connaissant peu les années 20-30 en Chine.
  - Florine
Résumé
C'est à la sortie d'une librairie que le professeur Ye rencontre un de ces anciens étudiants. Or ce jeune homme, jadis riche et dandy, ne ressemble plus à celui qu'il avait connu. La conversation se transforme vite en confession, d'abord par la proposition qu'il lui fait de lire les carnets intimes qu'il a écrits pendant une période de dépression, puis en conversations à l'hôpital où il est soigné.
Là, le professeur fait la connaissance de sa petite fille, puis, ensuite, de celle qui a bouleversé la vie du jeune homme. Son histoire ressemble à s'y méprendre à La Dame aux camélias, que bien sûr le professeur a lu. Sauf que la jeune femme n'était pas une courtisane mais une vedette de la chanson, sorte d'égérie d'un monde que rejette le père du jeune homme dont le train de vie dépend. Une histoire d'amour impossible rongé par la jalousie, sur fond d'incompréhension de la relation entre l'homme et la femme dans les années trente à Shangai.

> Voir tous les titres Dans notre sélection La littérature chinoise de l'époque républicaine