Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Esquif sur l'océan de la peinture

Esquif sur l'océan de la peinture

Auteur

Shen Zongqian

Traducteur

ESCANDE Yolaine


Editeur

BELLES LETTRES

35,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Juin 2019
Pages : 456
EAN 13 : 9782251449470

Résumé


L'Esquif sur l'océan de la peinture (1781) de Shen Zongqian est un traité de peinture à l'usage des pratiquants et des connaisseurs, qui rend la peinture chinoise accessible à tous. C'est certainement la raison principale de son succès auprès des artistes et théoriciens chinois du XXe siècle.
À mi-chemin entre le Manuel du jardin grand comme un grain de moutarde et le Traité de peinture du moine Citrouille-Amère de Shitao, le texte de Shen Zongqian frappe par son côté pratique et concret allié à un raisonnement théorique poussé. Les deux premiers chapitres portent sur la peinture de montagnes et d'eaux (shanshui), c'est-à-dire le paysage pictural et littéraire. Le chapitre trois est dédié à la « transmission de l'esprit », autrement dit, le portrait, alors que le chapitre quatre conçoit la peinture de personnages comme l'union du shanshui et du portrait.

L'Esquif sur l'océan de la peinture, se référant à ses célèbres prédécesseurs, développe et explique quantité de notions techniques, philosophiques ou esthétiques employées en calligraphie et peinture, de façon claire et concrète. Produit de « l'orthodoxie », il en soulève également les contradictions et propose des solutions.
Jusque là inédit dans des langues occidentales, l'Esquif est un témoignage précieux de la place et du rôle social, historique, esthétique, technique et idéologique de la peinture lettrée au XVIIIe siècle.

Table des matières
Présentation

Introduction par Yolaine Escande
L'orthodoxie
L'auteur
Le texte
Les catégories
Le portrait

Illustrations

Note sur la traduction

Esquif sur l'océan de la peinture

Introduction

Chapitre premier, montagnes et eaux

Des écoles et courants
De l'utilisation du pinceau
De l'utilisation de l'encre
De la composition
Scruter les origines
Des procédés
Uniformité et conformité
Résonance de l'esprit

Chapitre deuxième, montagnes et eaux
Se débarrasser de la vulgarité
Conserver ses qualités constitutives
Copier les anciens
Mouvoir [le pinceau] par soi-même
Comprendre l'intention
Établir son style
Saisir l'élan
De la fermentation

Chapitre troisième, la transmission de l'esprit
Introduction générale à la transmission de l'esprit
Saisir l'esprit
Contrôler les formes
De l'utilisation du pinceau
De l'utilisation de l'encre
De l'application des couleurs
Décider
Différencier
De l'élan dans le portrait
De la technique vivante

Chapitre quatrième
Présentation fragmentaire de la [peinture de] personnages
Présentation fragmentaire du pinceau, de l'encre, de la soie et du papier
Présentation fragmentaire de l'application des couleurs

Glossaire
Biographies
Index des noms propres
Index des des termes techniques et des notions philosophiques

Shen Zongqian (1721 ?, mort au plus tard en 1803), originaire du Zhejiang, abandonna la carrière de fonctionnaire au profit de sa pratique picturale professionnelle et, pourtant, devint un lettré célèbre, un calligraphe et un peintre de renom. Portraitiste professionnel, il rédigea en 1781 son traité magistral, Esquif sur l'océan de la peinture (Jiezhou xuehua bian), portant sur la pratique et la théorie de la peinture de paysage, de portraits et de personnages.