Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Evasion du Japon : Cinéma japonais des années 1960

Evasion du Japon : Cinéma japonais des années 1960

Auteur

CAPEL Mathieu


Editeur

LES PRAIRIES ORDINAIRES

22,00 €

Indisponible pour le moment Quand ce titre sera-t-il disponible ?

Paru le : 08 Octobre 2015
Pages : 404
EAN 13 : 9782350961125

Résumé
La décennie 1960 est une période d'intenses bouleversements dans l'histoire du cinéma japonais. Une nouvelle génération de cinéastes s'impose et se démarque des "grands maîtres" des années 1930 et 1950, tandis que les plateformes de production se diversifient et que les grands studios voient s'effriter leur monopole sur l'industrie des loisirs. L'heure est à la libération sexuelle, à la contestation politique, aux mouvements citoyens contre la pollution industrielle : climat libertaire propice aux irrévérences, dont le monde cinématographique se fait comptable à travers une série de scandales.

Pourtant cette nouvelle et turbulente jeunesse du cinéma ne saurait s'envisager comme un simple phénomène démographique, malgré ce que le nouveau genre des "films sur la jeunesse" (seishun eiga) ou certains cinéastes dits "modernistes", tels Nakahira Kô, voudraient faire croire à la fin des années 1950. Pour d'autres, Oshima Nagisa, Yoshida Kijû ou Matsumoto Toshio, le renouvellement passe au contraire par une redéfinition du rôle du cinéaste et de la façon dont il "agit" le monde.

Cette transition se constate d'autant mieux qu'on la rapporte au cinéma d'après-guerre, dont Imai, Naruse, Kurosawa développent des options esthétiques spécifiques, pour bâtir un espace-temps entropique, miné par l'angoisse. Mais l'accès du pays à la prospérité au tournant des années 1960, célébrée en grande pompe par les Jeux Olympiques de Tokyo de 1964, semble dissiper cette angoisse, entraînant les cinéastes de la nouvelle génération vers d'autres modèles théoriques et esthétiques, aptes à rendre compte de la nouvelle société de consommation et de communication de masse.

C'est cette grande mutation qu'Evasion du Japon propose d'explorer.

A propos de l'auteur

Mathieu Capel est historien du cinéma japonais, docteur en études cinématographiques, chercheur postdoctoral au sein du Labex Création Arts Patrimoines (HiCSA/CRAL), chargé de cours à Sciences Po Paris et à l'Inalco. Auteur de sous-titrage pour le cinéma et le théâtre, il a également traduit de nombreux écrits de cinéastes pour les revues Trafic ou Positif. Sa traduction d'Odyssée mexicaine de Kijû Yoshida (Capricci) a reçu le prix 2014 de la Fondation Konishi pour la traduction franco-japonaise.