Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Genèse de l'Empire céleste : dragons, phénix et autres chimères

Genèse de l'Empire céleste : dragons, phénix et autres chimères

Auteur

DESROCHES Jean-Paul


Editeur

Lienart éditions

50,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Octobre 2020
Pages : 293
EAN 13 : 9782359063233

Coup de coeur du libraire
Un ouvrage sublime sur l'une des plus belles collections de jades anciens en Chine
Genèse de l'empire céleste, Dragons, phénix et autres chimères sous la direction de Jean-Paul Desroches édité par la Fondation Baur est un ouvrage magnifique qui met en lumière l'une des plus belles collections de jades archaïques chinois détenue par Sam et Myrna Myers.

Celui-ci accompagne une extraordinaire exposition qui se tient en ce moment à Genève à la Fondation Baur Musée des Arts d'Extrême Orient en attente de pouvoir rouvrir ses portes.

La très grande qualité de ses photographies ainsi que la richesse et la précision de ses textes - rédigés par de grands collectionneurs, conservateurs, spécialistes et chercheurs en art asiatique ancien - permettent à ce très beau catalogue de faire un magnifique voyage dans la collection fascinante de jades anciens de Sam et Myrna Myers - un ensemble, que ces deux amoureux de la Chine ancienne ont réuni avec passion et constance sur près d'un demi-siècle.

Cet ouvrage très complet permet de découvrir ce qui a motivé Sam et Myrna Myers à constituer une telle collection. Il rend compte également de son évolution à travers les rencontres et les échanges que ces deux passionnés ont tenu avec les grands spécialistes de l'art ancien qui ont rendu possible cette aventure.

Présentée dans le prisme de la relation de l'homme au cosmos depuis les temps les plus anciens, cette collection met en avant des pièces extraordinaires montrant l'évolution des jades sculptés, leur diversité, leur inventivité et leur portée symbolique au fil des siècles.

Selon le parti pris de cette exposition, ces jades seraient les témoins du «Grand récit» construit à travers la triade Ciel, Terre, Homme, une notion fondatrice de la civilisation en Chine ancienne.

«Au début, dans l'Immuable, il n'y avait rien, tout était écru, inerte vide. Dans ces immensités écrues, inertes et vides, paisiblement, sans contrainte, quelque chose s'activa. Ce quelque chose étant advenu, advinrent aussi le souffle, puis l'existence, puis un commencement, puis un déploiement… Puis les souffles lourds engendrèrent la Terre, les souffles légers engendrèrent le Ciel. Divin est ce souffle. Il engendre les choses avec générosité et emplit le Ciel et la Terre.»

Ce passage qui ouvre le catalogue, extrait d'un manuscrit Hengxia des Zhou de l'Est - traduit par Marc Kalinowski dans La Voie du Tao : un autre chemin de l'être, 2010 - éclaire le lecteur sur l'inclinaison donnée à cette exposition qui insiste en effet sur la portée symbolique de ces pièces et leur inscription dans la Grande histoire depuis plusieurs millénaires.

On apprend également à travers l'analyse scientifique, savante et fine de Filippo Salviati, l'un des plus grands experts de jades anciens, que durant quatre millénaires l'iconographie fut essentiellement composée de dragons, phénix et autres motifs, taillés sur les deux faces d'une plaque, celle-ci prenant de plus en plus de relief au fil du temps. Ainsi, c'est sous la dynastie Han que le jade commença véritablement à se mouvoir en investissant de part et d'autre un volume que les sculpteurs faisaient passer de la deuxième à la troisième dimension.

On y apprend aussi que les sculptures d'animaux mythiques, les bixie - animaux complexes, surnaturels et ailés, capables de parcourir les cieux tels des esprits protecteurs -étaient censés protéger les défunts dans l'au-delà. Laure Schwartz-Arenales livre à ce propos, un très beau développement sur "les animaux des quatre directions" - dragon vert de l'Est, l'oiseau rouge du Sud, le tigre blanc de l'Ouest, la tortue noire du Nord - et leur métamorphose.

Symboles emblématiques, bestiaire mythique, utilisation lors de rituels, chacune de ces pièces recèle ainsi sa propre histoire.

Nous ne pouvons que vous encourager à vous plonger sans retenue dans les textes très éclairants et riches de chacun des auteurs, jouxtant des photographies sublimes, dont l'ensemble fait de ce catalogue un objet magique et passionnant.

Elodie
Résumé
Depuis des temps immémoriaux, la Chine s'est intéressée au Grand récit de l'Univers. Dès les premières dynasties, des guetteurs du ciel relèvent le mouvement des corps célestes. La cosmologie devient science d'Etat et les souverains –? les fils du Ciel ? – les garants de la mise en écho du Ciel et de l'empire. L'histoire de ces épousailles entre le Ciel et la Terre peut se déchiffrer à travers le prisme du jade.
Seul le jade est en mesure d'établir un pont de cinquante siècles et d'offrir simultanément un miroir réfléchissant le Ciel, la Terre et les hommes. Symboles emblématiques, bestiaire mythique et instruments rituels illustrent ce propos, invitant le public à découvrir quelque 200 oeuvres insignes. Des pans inédits de la civilisation chinoise sont abordés, éclairés, par l'archéologie, l'anthropologie ou l'astronomie.
Cette approche pluridisciplinaire est facilitée par une médiation simple sans pour autant se départir des questions existentielles qui impliquent aujourd'hui l'humanité toute entière.