Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Kim Jiyoung, née en 1982

Kim Jiyoung, née en 1982

Auteur

Cho Nam-joo - JO Nam-ju - 조남주

Traducteur

CHOI Kyungran

BISIOU Pierre


Editeur

NIL

18,50 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Janvier 2020
Pages : 205
EAN 13 : 9782378910617

Coup de coeur du libraire
Roman choc !
Kim Jiyoung, femme coréenne née en 1982, mariée à Jeong Daehyeon et mère d'une petite Jeong Jiwon se met à faire des crises étranges pendant lesquelles elle semble disparaître pour laisser place à d'autres femmes de son entourage...Sa mère, sa propre fille, jusqu'à une vieille amie décédée...D'où viennent ces curieuses absences ?

Le narrateur nous retrace alors la vie de cette femme, depuis sa naissance jusqu'en 2016. A travers plusieurs épisodes clés de son existence, nous devenons les témoins impuissants du favoritisme pour le genre masculin qui vire parfois à l'horreur, d'abus et de contrôle total sur la vie des filles dès leur plus jeune âge et de cette manière vicieuse qu'a la société de les culpabiliser et de faire passer les hommes pour des grands seigneurs, à qui tout est dû.

" - Pour l'entreprise, une femme trop intelligente est un problème. Vous voyez, rien que là pour nous, vous êtes un problème.
Pardon ? Si nous ne sommes pas assez intelligentes, c'est un problème, si nous le sommes trop c'est un problème, et avec tout ça si nous sommes moyennes, nous allons entendre que c'est un problème d'être moyenne ? Elle en avait conclu que sa lutte était vaine et elle avait cesser de protester."


Dès l'adolescence, lancer un sourire innocent peut donc devenir un danger pour les jeunes filles à qui on reprochera automatiquement l'attitude et la tenue. Ne pas avoir d'enfant jusqu'à un certain âge serait-ce donc uniquement la faute de la femme ? Réussir un entretien d'embauche sur une question portant sur sa réaction face à un acte de harcèlement sexuelle, est-ce normal ? Laisser tomber ses rêves et son ambition pour son enfant et s'entendre traiter de parasite, est-ce supportable ? 

Derrière ces crises, finalement, se cachent surtout la volonté de donner la parole aux femmes de toutes générations. Ces femmes qui ont toutes connu et connaissent encore des discriminations et des injustices réservées aux femmes. La Corée est pourtant un pays de droits, mais malheureusement les mentalités ont du mal à suivre. Énorme best-seller en Corée, il était nécessaire que ce roman soit traduit en France. Dans un style proche de la non-fiction et malgré l'amertume qui nous englue la gorge tout au long de la notre lecture, ce livre s'inscrit à merveille dans le mouvement Metoo et dans la volonté de faire bouger les choses...Bref, lectrices et lecteurs, lisez-le !
Résumé
Kim Jiyoung est une femme ordinaire, affublée d'un prénom commun - le plus donné en Corée du Sud en 1982, l'année de sa naissance. Elle vit à Séoul avec son mari, de trois ans son aîné, et leur petite fille. Elle a un travail qu'elle aime mais qu'il lui faut quitter pour élever son enfant. Et puis, un jour, elle commence à parler avec la voix d'autres femmes. Que peut-il bien lui être arrivé ? En six parties, qui correspondent à autant de périodes de la vie de son personnage, d'une écriture précise et cinglante, Cho Nam-joo livre une photographie de la femme coréenne piégée dans une société traditionaliste contre laquelle elle ne parvient pas à lutter.
Mais qu'on ne s'y trompe pas : Kim Jiyoung est bien plus que le miroir de la condition féminine en Corée - elle est le miroir de la condition féminine tout court.