Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
L'imprudence

L'imprudence

Auteur

LOO Hui Phang


Editeur

Actes Sud

17,50 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Août 2019
Pages : 160
EAN 13 : 9782330121235

Coup de coeur du libraire
Quand je parle en français, je mens. Et quand je pense en français, je me travestis. Tu vois ? J'imite quelqu'un d'autre. J'imite le français que j'aurais été si j'étais né en France, de parents français. Je fais semblant. Je ne sais plus ce que je pense. Et qui parle ? C'est moi ou ce qu'on attend de moi, ou ce qu'on suppose de moi ?
Un premier roman où tous nos sens sont en éveil.

La narratrice nous raconte l'histoire de sa famille qui a fuit le Laos, sa relation conflictuelle avec son frère et met l'accent sur les problèmes identitaires résultant d'une double culture. À la mort de sa grand-mère maternelle, sa mère, son frère et elle retournent au Laos pour ses funérailles. L'occasion de revoir son grand-père resté au pays et d'en apprendre plus sur sa famille. Ce retour aux sources va lui faire découvrir des secrets familiaux, lui en apprendre plus sur l'histoire qui unissait son grand-père et sa grand-mère.

L'auteure évoque tous les problèmes qu'ont certains enfants issus d'une double culture : la perte de la langue maternelle, la volonté de ne parler que dans sa langue d'origine, la difficulté de s'intégrer dans une autre société, la culpabilité d'être parti, le fait de paraître tel un étranger au moment de revenir au pays. L'auteure se sert de cette sœur et de ce frère pour exprimer tous les conflits intérieurs qui peuvent naître d'une double culture. La sœur a quitté le Laos à l'âge d'un an, elle parle un vietnamien bredouillant, a quitté sa famille une nuit, et ne se sent ni laotienne ni vietnamienne quand elle rentre au pays, et elle est perçue comme une étrangère par les locaux. Son frère quant à lui a quitté son pays à l'âge de douze ans et ne s'en est jamais remis, la culpabilité le rongeait de n'être auprès de ses proches. Il avait tout pour réussir mais a tout lâché du jour au lendemain, s'enfermant chez ses parents et menant une vie à base d'herbe et de jeux vidéos.

L'auteure utilise une langue très puissante, chargée de poésie et d'images. C'est une langue vive, incisive, qui se saisit d'un détail et le décortique jusqu'à l'os. Les mots vibrent et virevoltent. C'est beau. La narratrice interpelle souvent son frère en utilisant le "tu", nous plongeant au cœur de cette relation touchante. Le récit oscille entre imprudence et impudeur.

Un très beau roman où la langue est reine.
Résumé
C'est une instinctive : elle observe, elle sent, elle saisit, elle invite, elle donne, elle jouit. Photographe, elle vit intensément, dans l'urgence de ses projets, de ses rêves, de ses désirs. Lorsque survient le décès de sa grand-mère au Laos, quitté à l'âge d'un an, elle prend l'avion pour Savannakhet, comme sa mère et son frère. Là-bas, elle est étrangère. Pas tant en apparence qu'intimement : grandir en France lui a permis une indépendance, une liberté qui auraient été inconcevables pour une Vietnamienne du Laos.
Son frère aîné brisé par l'exil peut-il comprendre cela ? Dans la maison natale, les objets ont une mémoire, le grand-père libère ses souvenirs, le récit familial se dévoile peu à peu. Plongée dans une histoire qui n'est pas la sienne, qui pourtant lui appartient, la jeune femme réapprend ce qu'elle est, comprend d'où elle vient et les différentes ardeurs qui la travaillent, qui l'animent. Ce premier roman sensuel et audacieux, qui allie la délicatesse du style à l'acuité du regard, désigne la transgression des prophéties familiales comme une nécessité vitale et révèle le corps comme seul réel territoire de liberté.

L'auteur
Née au Laos en 1974, Loo Hui Phang a grandi en Normandie où elle a suivi des études de lettres et de cinéma. Dramaturge, réalisatrice, scénariste, elle a publié une douzaine de bandes dessinées et romans graphiques auxquels le festival d'Angoulême a consacré une exposition en 2017. L'Imprudence est son premier roman.