Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
La chute de Fak

La chute de Fak

Auteur

KORBJITTI Chart

Traducteur

BARANG Marcel


Editeur

Gope éditions

19,95 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Décembre 2020
Pages : 288
EAN 13 : 9791091328845

Coup de coeur du libraire
Une critique ardue de cette société thaïlandaise sans pitié et de son jugement sans appel
Le karma. Faites y bien attention. Ou vous risqueriez d'écoper d'une fin des plus terribles. Enfin...C'est ce qu'on raconte dans cette petite ville de campagne thaïlandaise. Pour imager l'importance du karma, on répète encore et encore le cas de cette ordure de Fak, qui mérite décidément bien ce qu'il lui ait arrivé. Et pourtant...Ne serait-ce pas plus compliqué que cela ?

Chart Krobjitti, auteur dont j'affectionne particulièrement la plume, illustre dans son roman La chute de Fak, le concept finalement bien superficiel et hypocrite qu'est le karma, avec une ironie assez tragique. Plus largement, il fait une assez belle critique de la société, une société obsédée par les apparences et par le désir de se fondre dans un groupe. Et si pour s'assurer une place de choix, un pauvre bougre doit y perdre sa place, sa dignité, son humanité jusqu'à son âme, tant pis. Il faut dire qu'il l'aura presque cherché. N'est-ce pas ?

Je vous préviens, ce roman est dur à lire du fait de l'impuissance et de l'injustice dont nous sommes témoins. Rester indifférent devant l'évolution de Fak est impossible. Jusqu'au bout, j'ai espéré un retournement de situation qui aurait été trop peu réaliste en y réfléchissant bien, mais tout de même j'ai espéré.

Que ce roman soit réédité est très important. Comme indiqué précédemment, il est une critique sociale cinglante mais il est aussi une ressource culturelle très complète ! Au fil des événements et du parcours de Fak, nous sommes témoins du passage des saisons et des fêtes traditionnelles qui les accompagnent mais aussi du passage du temps et de l'arrivée progressive de la technologie dans ce village. Elle accompagne d'ailleurs la chute de Fak, comme un marteau appuyant la perte de repères traditionnels plus proches de la nature...Cette nature décrite dans des descriptions si imagées, si fluides qui donnent envie d'y être, malgré la descente aux enfers du personnage.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman, que vous connaissiez la Thaïlande ou non, vous serez indéniablement touché par ce texte.

- Clémence
Résumé
La rumeur a couru que, pas même un mois après la mort de son père, Fak avait pris sa belle-mère pour femme, une veuve qui n'avait pas toute sa raison...

FAK : "Ben oui, c'est à cause des autres que je dors pas. Et si je m'en allais ailleurs ? Où est-ce que tu pourrais bien aller ? T'es jamais allé nulle part. Tu connais personne... Qu'est-ce que ça te coûte, de prendre soin d'elle ? Ta nourriture, tu l'obtiens de la pagode pour l'essentiel.
Et tu veux quand même la chasser ? Pour que t'aies rien à te reprocher, pour être quelqu'un de bien, que les autres soient dans la panade, tant pis pour eux."

MA'AME SOMSONG, LA VEUVE : En un tour de main, elle remonta son sarong jusqu'à la taille, exhibant pour tout le groupe son mont broussailleux. Song devint fou de rage. C'était une insulte délibérée pour lui et ses parents, et pas seulement : une insulte pour toute la famille et toutes les choses sacrées.

ONCLE KAÏ : "Si on alignait les gens de la commune en fonction de leur importance sociale, je serais le dernier de la file à tous les coups parce que je suis quelqu'un d'insignifiant, rien qu'un fossoyeur. Mais à présent, Fak, toi et moi, on est dans le même bain et c'est pas dit qui serait en bout de file. Du temps que t'étais novice, t'étais en tête de file et t'avais pas la moindre idée de ce que ressentaient ceux qui étaient à l'autre bout." La route derrière la pagode était construite, des minibus faisaient la navette avec le chef-lieu de la province et avec Bangkok ; le progrès venait avec.
La dernière rumeur était qu'avant peu, il y aurait l'électricité dans le village...

Né en 1954 dans la province de Samut Sakhon, CHART KORBJITTI est considéré comme le meilleur romancier contemporain de Thaïlande par son traducteur, Marcel Barang. Auteur, entre autres, d'une demi-douzaine de romans et de recueils de nouvelles, traduits pour certains, il a reçu plusieurs distinctions : S.E.A. Write Award, Artiste national et Silpathorn Award. Chart avait à peine 20 ans lorsqu'il a choisi d'être écrivain, de consacrer toute sa vie à l'écriture.
Les failles de la société thaïlandaise, telles que l'abus de pouvoir, de même que l'exclusion sociale et l'ostracisme sont ses thèmes de prédilection. Loin de tout passéisme, il décrit les changements sociétaux avec une petite dose d'humour. La chute de Fak est son premier roman, celui par lequel il s'est fait connaître et pour lequel il a reçu un prix littéraire.