Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
La dynastie des Ming

La dynastie des Ming

Auteur

DUTEUIL Jean-Pierre


Editeur

ELLIPSES MARKET

24,50 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Mai 2016
Pages : 287
EAN 13 : 9782340011991

Résumé
Les Ming, une dynastie ou plutôt une période qui fait rêver par ses décors de porcelaine bleue et blanche et l'enroulement sans fin de la queue du dragon impérial. Dynastie brillante dominée par les Han installés à Pékin à l'époque du Quattrocento et de la Renaissance en Europe ; les deux civilisations devaient se rencontrer par une expansion maritime similaire, une découverte inquiète et remplie des mystères orientaux.

Le fondateur Hongwu (1368-1398) à l'instar de notre Henri IV, tournant le dos à l'influence nomade mongole, établit une société rurale auto-suffisante dont l'essor des productions céréalières alimenta toute une économie marchande et urbaine. Des projets grandioses virent le jour comme le Grand Canal, la Grande Muraille ou la Cité interdite avec une puissante marine et une armée de métier. Tout un système administratif de fonctionnaires recrutés par concours sur leurs mérites accompagne une remarquable création littéraire, calligraphique et artistique facilitée par l'impression de livres.

Cette magnifique construction tomba progressivement sous l'emprise sclérosante de ces mêmes "lettrés" trop empreints d'un confucianisme qui résistait mal à la critique de la politique gouvernementale et au comportement extravagant des empereurs. Des révoltes se firent jour durant le dernier siècle de la dynastie marquée par une succession de catastrophes naturelles et d'épidémies qui ruinèrent l'une des périodes les plus riches de l'histoire de l'Empire du Milieu.


Le mot de l'éditeur
De 1368 à 1644, la dynastie des Ming s'étend sur près de trois siècles qui correspondent à la fin du Moyen Âge et à la première moitié de l'époque moderne. Cette dynastie compte au total dix-sept règnes et elle a profondément marqué l'histoire de la Chine, avec trois grandes périodes : La restauration de l'économie sous les ères Hongwu (1368-1398) et Yongle (1403-1424), qui rendent possible une période d'apogée de la dynastie dont bénéficient plus tard, au cours du XVe siècle, des souverains par ailleurs assez médiocres.

Les ères Jiajing (1521-1566) et Wanli (1573-1620) au cours de laquelle la Chine a tendance à se replier sur elle-même alors qu'elle avait connu une surprenante époque d'expansion et de découvertes maritimes au temps de Yongle. Après 1620, le déclin et la chute rapides de la dynastie devant l'émergence d'un nouveau peuple de la steppe, les Mandchous, ne correspondent nullement à une période d'effacement de la civilisation chinoise.
Bien au contraire, celle-ci atteint des sommets dans les domaines de l'art, de la littérature, des progrès techniques également. La Chine va devoir toutefois se plier aux volontés d'une dynastie étrangère, celle des Qing, qui se sinisent rapidement et reprennent à leur compte l'héritage de la civilisation chinoise, en dépit de l'ultime résistance des « Ming du Sud » qui durera jusqu'en 1662.


A propos de l'auteur
Jean-Pierre Duteil est historien moderniste, spécialiste des rapports entre Europe et Extrême-Orient ainsi que des relations de voyages. Il enseigne à l'université Paris 8 et à l'Institut catholique de Lille.

> Voir tous les titres Dans notre sélection La Chine des Ming