Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
La tour

La tour

Auteur

BUI Doan


Editeur

Grasset & Fasquelle

20,90 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 12 Janvier 2022
Pages : 320
EAN 13 : 9782246824992

Coup de coeur du libraire
Un roman qui se dévore.
Les Olympiades. Sa fameuse dalle de béton. Les immeubles du Chinatown parisien. Doan Bui nous introduit dans la vie privée de personnages qui se croisent et se recroisent dans l'ascenseur, dans les corridors et les escaliers de ces bâtiments. Telles de petites scénettes, les chapitres donnent voix à des personnes trop peu entendues, trop peu écoutées. Nous suivons la famille Truong, le mari qui s'appelle Victor, comme Victor Hugo, et qui aime lire et relire ses livres de français, sa femme, Alice, fan de Justin Bieber et leur fille, Anne-Maï, célibataire, la quarantaine, ayant perdu son emploi et qui a pour obsession, les blondes. Nous croisons aussi Ileana, pianiste roumaine, qui est devenue nourrice en arrivant à Paris et Virgile, sans-papier Sénégalais, qui manie la langue de Molière mieux que quiconque et dont le métier est de fabuler. Et il y a aussi Clément, fervent croyant du Grand Remplacement, qui voue un culte à Houellebecq, et croit être la réincarnation de son chien.

L'autrice nous dépeint la vie de ses personnages, leur histoire, leurs blessures, leurs rêves, leurs espoirs. Elle nous raconte les préjugés, le racisme, le passé qui hante le présent, l'envie d'ailleurs, d'autre chose, la quête d'identité. Elle use de beaucoup d'ironie, d'humour noir, parfois grinçant, on ne peut s'empêcher de lire certains passages avec un petit rictus, une sensation de malaise parfois tant certaines scènes sont criantes de vérité. Elle met sur le devant de la scène des moments, des réalités que l'on n'a pas forcément envie de connaître, de peur de quitter son petit confort, d'affronter quelque chose de douloureux. Elle glisse de nombreuses notes de bas de pages originales qui loin d'alourdir le texte, permettent une pause, une petite respiration, où s'échappe souvent un rire.

A travers ce roman choral drôle et vrai, Doan Bui nous livre un portrait vif de la société française et de ses habitants.

- Laura
Résumé
Les Olympiades. C'est là, autour de la dalle de béton de cet ensemble d'immeubles du Chinatown parisien que s'est installée la famille Truong, des boat people qui ont fui le Vietnam après la chute de Saigon. Victor Truong chérit l'imparfait du subjonctif et les poésies de Vic-to-Lou-Go (Victor Hugo). Alice, sa femme, est fan de Justin Bieber mais déteste Mitterrand, ce maudit " communiste " élu président l'année où est née leur fille Anne-Maï, laquelle, après une enfance passée à rêver d'être blonde comme une vraie Française, se retrouve célibataire à 40 ans, au désespoir de ses parents.
Cette tour de Babel de bric et de broc, où bruisse le murmure de mille langues, est une cour des miracles aux personnages hauts en couleurs. Voilà Ileana, la pianiste roumaine, désormais nounou exilée ; Virgile, le sans-papier sénégalais, lecteur de Proust et virtuose des fausses histoires, qui squatte le parking et gagne sa vie comme arnaqueur. On y croise aussi Clément, le sarthois obsédé du Grand Remplacement, persuadé d'être la réincarnation du chien de Michel Houellebecq, son idole.
Tous ces destins se croisent, dans une fresque picaresque, faite d'amours, de deuils, de séparations et d'exils. La Vie mode d'emploi de Perec est paru en 1978, quand les Olympiades sortaient de terre. Comment Perec raconterait-il le Paris d'aujourd'hui ? Ce premier roman de Doan Bui tente d'y répondre, en se livrant lui aussi à une topographie minutieuse d'un lieu et de ses habitants. L'auteure y décrit la France d'aujourd'hui, de la coupe du Monde 98 aux attentats de 2015 dans un roman choral d'une drôlerie grinçante.