Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Les mensonges du Sewol

Les mensonges du Sewol

Auteur

KIM Tak-Hwan - 김탁환

Traducteur

BLOCQUAUX François

LEE Ki-jung


Editeur

L'Asiathèque

19,50 €

Indisponible pour le moment Quand ce titre sera-t-il disponible ?

Paru le : 01 Juin 2020
Pages : 286
EAN 13 : 9782360572540

Coup de coeur du libraire
Un devoir de mémoire, pour nous tous.
« Figure-toi. 304. Tous ces jeunes. Morts ! »

Après avoir lu ce texte, écrire de manière concise, claire et ordonnée m'est finalement impossible. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais je m'éparpille, je parle trop et dans tous les sens. Je n'ai guère le talent d'oratrice de Na Kyong-su, le plongeur qui raconte dans cette lettre écrite au Juge pour prendre la défense de Lee Chang-dae, accusé à tort d'homicide involontaire après la mort d'un plongeur qui évoluait sous sa responsabilité…et encore, vous verrez que déjà, la vérité est déformée.

Le titre original de cet ouvrage est "Ceci est un mensonge", et au cours de cette lecture, ce n'est pas un mais tout un tas de mensonges qui font surface. Une série de tromperies, d'hypocrisies, de manipulations d'information écœurante à vous retourner l'estomac. Bien entendu, il ne s'agit pas que de l'estomac qui se retourne mais le cœur surtout. Les larmes versées pendant ma lecture furent nombreuses mais bien dérisoires quand on pense aux familles des victimes et aux plongeurs qui n'ont pu sauver des vies mais seulement repêché des corps avec pour seules paroles en les remontant « Merci d'être venu vers moi. Pardon d'être arrivé trop tard ». Ces plongeurs qui ont risqué leur vie en évoluant dans des conditions terribles, sans contrat, sans médecins ont vu leurs corps et leur santé mentale se brisés et personnes pour les rattraper. Les autorités, le gouvernement en qui ils avaient confiance, même quelques citoyens manipulés par les médias, tous les ont laissé tomber.

Kim Takhwan, l'auteur à l'origine de ce roman l'a écrit à la suite de sa rencontre avec le plongeur Kim Kwan-hong, depuis décédé, le suicide est privilégié. Entre chaque chapitre viennent s'ajouter des interviews réalisées avec des parents, des rescapées, un chauffeur de taxi, l'ex-fiancée du plongeur. Une multitude de voix qui nécessitaient d'être entendues pour le bien comme pour le pire. A travers la plume de l'auteur et le superbe travail de traduction, il vous sera impossible de rester de marbre. Au fur et à mesure que les pages défilent, les horreurs s'accumulent, certains témoignages sont ignobles, d'autres vous laissent la gorge nouée. Une discussion avec un avocat bénévole vous indignera au plus au point…les plongeurs ont véritablement été bafoués, utilisés. Combien se sont retrouvés au chômage à vie car handicapés après des mois de plongée sans repos, sans sécurité sociale pour prendre en charge les frais médicaux. L'empathie a été oubliée, personne ne comprend l'ampleur des blessures physiques mais également morales, les dépressions, les hallucinations, les cauchemars et les maladies mentales développées par les plongeurs. Tout le monde semble certain qu'ils ont fait cela pour l'argent, qu'ils ne sont que de simple profiteurs...

Les mensonges du Sewol ne sera pas un bon de moment de lecture, vous l'aurez compris. Mais un moment néanmoins nécessaire. Il ne faut PAS oublier ce qu'il s'est passé. Il ne faut pas oublier à quel point nous pouvons tous être manipulés et utilisés. A quel point l'humain est oublié au profit de l'argent dans nos sociétés. Plus que jamais, et j'emprunte ici les mots de l'auteur il est nécessaire de « lire avec le cœur et de s'indigner avec la tête ! » .



*Je m'en vais aux côtés des enfants qui n'ont pas encore été sauvés.
Je m'en remets à vous pour la suite.

© image : 북스피어 | Books fear

- Clémence
Résumé
Le roman vrai d'un plongeur à la recherche des corps dans l'épave du Sewol, dont le naufrage en 2014 a fait l'effet d'un éléctrochoc sur la société coréenne. Corée du Sud, 16 avril 2014, le Sewol sombre au large de la côte sud-ouest. 304 personnes trouvent la mort dans ce naufrage, pour la plupart des adolescents en excursion scolaire. Enorme scandale qui met en lumière des carences multiples aussi bien dans la gestion de la compagnie privée qui gère le navire que dans l'organisation des secours.
Park Geun-hye, alors présidente, est violemment critiquée. Ce drame et ses suites compteront parmi les causes de sa destitution. Le narrateur est un plongeur professionnel qui a accepté d'aller rechercher les corps des victimes piégées dans leurs cabines. Le récit prend la forme d'une supplique adressée à un juge dans le but de disculper un de ses collègues, accusé d'homicide involontaire. Il évoque la difficile remontée des cadavres, les graves traumatismes dont souffrent les plongeurs et dénonce l'incurie avec laquelle ont été lancées et menées les opérations, ainsi que les injustices et les incompréhensions qui frappent ceux qui se sont dévoués corps et âme pour que les familles récupèrent les corps de leurs disparus.

Avec le récit du plongeur, en plusieurs épisodes, alternent une vingtaine d'interviews ou de témoignages de parents en deuil, de rescapés ou de journalistes. L'auteur ne donne aucune indication sur le nom du bateau, ni sur le lieu exact du naufrage, ni sur les véritables noms des protagonistes, voulant donner à son récit une portée universelle. En postface, l'auteur indique que le plongeur qui lui a servi de modèle est décédé.
L'enquête qui a suivi le décès a conclu à un suicide.

Kim Tak-hwan, écrivain sud-coréen, est né en 1968. Après avoir enseigné à l'Institut supérieur coréen de science et de technologie, il s'est consacré entièrement à l'écriture depuis 2009. Il est l'auteur de romans historiques à succès qui ont fait l'objet de nombreuses adaptations à la télévision. Ecrivain engagé, il puise ses thèmes dans l'histoire coréenne pour dénoncer les injustices, appeler à une révolution citoyenne et inciter à l'action civique.
Un de ses livres a été publié en traduction française, Les Romans meurtriers, chez Philippe Picquier, en 2010.

> Voir tous les titres Dans notre sélection La Corée du Sud d'après guerre, déchirée par de multiples conflits internes