Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Ma soeur Mongsil

Ma soeur Mongsil

Auteur

Kwon Jeong-saeng

Illustrateur

Lee Chul-soo

Traducteur

PARK Mihwi

DE CRESCENZO Jean-Claude

18,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 16 Juin 2021
Pages : 192
EAN 13 : 9782367271033

Coup de coeur du libraire
Le courage immense et l'humanité sans faille d'une jeune fille coréenne pendant la guerre
Imaginez un instant. Vous êtes un enfant, pas plus de 10 ans, et alors que vous vivez déjà sous le regard empli de mépris et de jugement de vos paires pour avoir tenté de vivre un peu plus décemment sur le sol du bourreau, ici le Japon, la guerre éclate. Comment vous seriez-vous débrouillé ?

C'est ainsi que le commencement de la vie de Mongsil se dessine sous nos yeux : une petite fille forcée de choisir entre père et mère, meurtrie par l'histoire qui se joue malgré elle. Rapidement, elle se retrouve seule à s'occuper de sa petite sœur après le décès de sa belle-mère, la nourrissant difficilement.

Ce roman, œuvre phare de la littérature coréenne, bien qu'assez court et raconté très simplement recèle de la richesse de l'innocence d'une enfant, plongée malgré sa volonté dans la grande Histoire, dans un pays complètement détruit, toujours en guerre et dans une extrême pauvreté. La jeune Mongsil n'abandonne pas, prête à tous les sacrifices pour sa sœur, quand bien même elle ne comprend pas ceux qui possèdent le pouvoir de déchirer ainsi des familles entières. Elle réussit à déchiffrer les bouts d'humanité subsistant, elle comprend la difficulté de chacun à survivre et pose sur les autres un regard sensible et compatissant.

Ma sœur Mongsil est un beau rappel à nos sociétés « avancées » qui oublient parfois les difficultés et horreurs rencontrées ailleurs, qui paraissent souvent plus loin qu'elles ne le sont vraiment.

Un roman dur, sur la bêtise des conflits nés du néant, et sur la douceur et l'importance de l'humanité quotidienne.

- Clémence
Résumé
C'est la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Corée retrouve la liberté. Depuis le Japon et la Mandchourie, les Coréens survivants reviennent dans leur patrie. Mais ce sont la misère et l'indifférence qui les y attendent. Rentrés les mains vides dans un pays dévasté, ils vivent en parias, sans moyen de subsistance. Mongsil est l'une de ces mendiants. Mais alors que sa famille est déchirée par la pauvreté et que la vie ne lui épargne rien, la petite fille conserve foi en l'amour et en l'humanité.