Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Naoto, le gardien de Fukushima

Naoto, le gardien de Fukushima

Auteur

Grolleau Fabien

Illustrateur

Blain Ewen


Editeur

Steinkis éditions

19,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 18 Février 2021
Pages : 136
EAN 13 : 9782368463581

Coup de coeur du libraire
Protéger le vivant, protéger l'humanité
Il faut beaucoup de force pour regarder en toute impuissance sa ville natale, sa maison et sa famille s'écrouler.

D'abord, les tremblements de terre, effrayants grondements terrestres mais qui restent pourtant naturels et impérieux. Et puis ensuite viennent les explosions. Explosions de la centrale Fukushima Daiishi. Cette fois, rien de naturel là-dedans. Simplement le travail des hommes, bercés par l'appât du gain rapide en énergie et par la propagande de la société Tepco. Les risques étaient connus mais évincés et repoussés.

Naoto, habitant de la campagne entourant la ville de Fukushima assiste à cette destruction et ne parvient pas à avaler l'injustice de l'événement. Une décision s'impose alors à lui : rester et sauver les vies qui restent, les animaux de compagnie laissés en arrière, les animaux d'élevage complètement abandonnés à une mort certaine.

Cette bande dessinée lui rend un très bel hommage, tout en avertissant sur les dangers du nucléaire qui nous guettent. Car "il y a quelque chose qu'il faut comprendre absolument avec les accidents nucléaires. On croit toujours qu'ils arrivent loin de chez soi, ailleurs. Que c'est impossible qu'ils surviennent à notre porte. Mais c'est faux !"
Sans parler des dégâts sur le vivant, les déchets nucléaires stockés oui, mais jusqu'à quelle limite ?

Le duo formé par Fabien Grolleau et Ewen Blain réussi dans cet album un très beau travail, très juste, humble et profondément humain.
Ils laissent également une place certaine à la mythologie japonaise, elle-même partie intégrante de la nature et témoin du lien des hommes avec cette dernière. Pourtant, ces êtres fantastiques, cette spiritualité du vivant, sont eux aussi abandonnés par les hommes et détruits par le nucléaire.

- Clémence
Résumé
Je n'étais pas anti-nucléaire avant, Tepco m'avait lavé le cerveau. Mais vous en France aussi vous avez des centrales nucléaires encore plus vieilles que celles qu'il y a au Japon et elles peuvent elles aussi exploser. " Naoto Matsumura Japon, 11 mars 2011. Un tremblement de terre déclenche un tsunami, qui cause, par des réactions en chaîne, la fusion du cœur de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima.
Une catastrophe de l'ampleur de celle de Tchernobyl. Comme tous les habitants de la région, Naoto Matsumura est évacué. Mais ce fermier ne peut se résoudre à abandonner la ferme où sa famille vit depuis cinq générations... et ses bêtes. Prêt à tout pour sauver une vie, fut-elle animale, il retourne chez lui, en pleine zone interdite. Depuis, l' " homme le plus irradié du Japon " fait régulièrement entendre sa colère contre le nucléaire et manifeste sa résistance en retournant toujours sur sa terre, auprès des animaux qu'il a sauvés.
Naoto est une promenade contemplative et onirique sur ces terres dévastées et abandonnées par l'homme. Parcouru de référence aux légendes japonaises qui sont autant d'odes à la nature, le récit rend hommage au combat d'un homme et à la beauté de la vie, qui reprend toujours ses droits.