Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Sur les chemins de l'Issan - Chroniques thaïlandaises douces-amères

Sur les chemins de l'Issan - Chroniques thaïlandaises douces-amères

Auteur

Kelder Frédéric


Editeur

GOPE

13,65 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 02 Novembre 2021
Pages : 84
EAN 13 : 9791091328876

Coup de coeur du libraire
Des chroniques pour saisir la vie des autres, même à des milliers de kilomètres
Connaissez-vous la région de l'Issan, située au nord-est de la Thaïlande, à la frontière avec le Laos et le Cambodge ? Cette région est connue pour ses paysages idylliques, ses rizières verdoyantes mais également pour sa chaleur torride, sa pauvreté et la sécheresse qui s'y installe peu à peu…Frédéric Kelder, enseignant, écrivain et photographe propose dans ses courtes chroniques, la remontée de Bangkok jusqu'aux vallées de l'Issan. Des khlongs insalubres et humides, éloignés des quartiers ultra-modernes et rutilants de la capitale, l'auteur nous emmène auprès de paysans, au moment de la récolte du riz.

Les petites scènes se suivent, on y reconnait certains personnages récurrents. Loin de l'eau claire et pure et des plages scintillantes que pourraient évoquer la Thaïlande, nous y trouvons plutôt des pluies soudaines, des eaux sales et une humidité ambiante. Malgré les difficultés des habitants, leurs deuils et leurs préoccupations, c'est avec douceur que Frédéric Kelder les raconte. Doucement, à la manière d'esprits bienveillants, nous sommes invités à nous glisser auprès des personnages pour être témoin de leur existence. Les sensations sont exprimées avec beaucoup de vie dans les textes et les photos en noir et blanc rythme l'ouvrage comme il faut.

Ce que j'emporte avec cette lecture, ce sera la nostalgie du son de la pluie à la fois redoutée et attendue, rafraîchissante dans la moiteur d'un été continu. La pluie qui donne la vie comme elle l'a reprend, parfois.

Clémence
Résumé
"Le moteur du long-tail boat démarre dans une grande pétarade, le long axe de transmission plonge dans les eaux boueuses, et l'embarcation se dirige rapidement vers les canaux de la banlieue. Premières heures du jour, premières chaleurs... Les rives défilent : carrés de végétation exubérante, simples prés à l'herbe grillée, vergers fleuris, maisons de bois sur pilotis..."