Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Tranchant de lune et autres nouvelles contemporaines de Chine

Tranchant de lune et autres nouvelles contemporaines de Chine

Coffret en 7 volumes : Deux compagnons ; Le village des Pins ; Sanglots étouffés ; La lettre ; Les épreuves ; Tranchant de lune ; Là-haut

Auteur

MO Yan - 莫言

Collectif

LIU Zhenyun - 刘震云

LI Er - 李洱

LIU Qingbang - 刘庆邦

DENG Yiguang - 邓一光

JIN Renshun - 金仁顺

WANG Xiangfu - 王祥夫

Traducteur

JORTAY Coraline

LAUBLI Gregoire

ZHONG Zhengfeng

DUBOIS François

LI Jia

MENG Yan

GONSETH Morgane

RIFFAUD Véronique

HUANG Xianfu


Editeur

Ming Books

14,90 €

Indisponible pour le moment Quand ce titre sera-t-il disponible ?

Paru le : 01 Janvier 2016
Pages : 302
EAN 13 : 9782014017533

Coup de coeur du libraire
Sept nouvelles chinoises à découvrir !
Les éditions Ming Books publient en cette fin janvier un coffret petit format regroupant sept nouvelles d'auteurs chinois contemporains qui ont été traduites en français dans le cadre du Concours International de Traduction de Chine en 2013.

Une belle occasion de lire ou relire des auteurs qui nous sont déjà familiers en traduction française, comme Mo Yan 莫言, Liu Zhenyun 刘震云 ou Li Er 李洱, mais aussi de découvrir des auteurs contemporains peu ou non encore traduits mais qui bénéficient d'un large lectorat en Chine : Deng Yiguang 邓一光, Jin Renshun 金仁顺, Liu Qingbang 刘庆邦 et Wang Xiangfu 王祥夫.

Grâce à ces récits très agréables à lire, vous découvrirez une galerie de portraits de gens du peuple, entre la ville et la campagne, dans la Chine des années 1980 aux années 2000. La plupart de ces nouvelles sont très réalistes et dépeignent les conditions de vie d'une partie de la population chinoise, mais certaines comme Tranchant de Lune nous plongent dans des légendes à la limite du fantastique...
Résumé
Voici une courte présentation des nouvelles par l'éditeur :

- Tranchant de lune, de Mo Yan, traduite par François Dubois
Titre original 《月光斩》, parue en 2004 dans la revue Littérature du peuple [人民文学]

Caractéristique de l'écriture de Mo Yan, à la frontière du fantastique et du réalisme rural, Tranchant de Lune s'ouvre sur le meurtre d'un homme décapité, sans trace de sang et nous entraîne dans la légende de la fabrication de la mystérieuse lame.
Né en 1955, dans une famille paysanne du nord-est de la Chine, Mo Yan est l'auteur, entre autres, de Beaux seins, belles fesses, Grenouilles, Le Clan du sorgho rouge. Couronné par le prix Nobel de littérature en 2012, son oeuvre traite essentiellement du milieu rural, dans un style allégorique et métaphorique. Plusieurs de ses romans ont été portés à l'écran.

- Les épreuves, de Liu Zhenyun, traduite par Grégoire Läubli et Zhong Zhengfeng
Titre original 《塔铺》, parue en 1987 dans la revue Littérature du peuple [人民文学]

Les épreuves présente le quotidien, les motivations, les angoisses et les secrets d'une bande d'étudiants qui, dans un lycée misérable de zone rurale, tentent courageusement de rattraper leurs études interrompues par la Révolution culturelle pour réussir le gaokao, concours d'entrée à l'université, qui vient d'être rétabli.
Liu Zhenyun, né en 1958, fait partie du « cercle du Henan ». Lauréat du dernier prestigieux prix Mao Dun, il a écrit de nombreux romans et nouvelles, donc plusieurs ont été publiés en français. Son écriture aborder avec humour et empathie l'impact des transformations sociales et de l'urbanisation de la Chine sur les petites gens.

- Sanglots étouffés, de Li Er, traduite par Véronique Riffaud et Huang Xianfu
Titre original 《喑哑的声音》, parue pour la première fois en 1998 dans la revue Zhongshan.

Sanglots étouffés relate l'étonnante rencontre sentimentale entre un intellectuel de retour dans sa ville d'origine où il vient donner une conférence, et une mystérieuse présentatrice de radio.
Né en 1966 dans la province du Henan, Li Er est le plus jeune membre et l'une des figures majeures du « cercle du Henan », caractérisé par une écriture innovante sur le monde paysan. Par son style expérimental, où se mêlent humour, imagination et jeu sur le texte, il est souvent considéré comme le plus « intellectuel » des écrivains chinois.

- La lettre, de Liu Qingbang, traduite par Coraline Jortay
Titre original 《信》, parue en 2000 dans la revue Littérature de Pékin [北京文学]

La lettre traite du comportement d'un couple face à la disparition d'une correspondance que l'épouse conservait depuis des années. Ce texte est représentatif de la délicatesse du style de l'auteur et de ses récits souvent cruels aux personnages simples.
Originaire du Henan, où il est né en 1951, Liu Qingbang a été agriculteur, mineur et journaliste avant de devenir écrivain. L'univers de la mine demeure au coeur de son oeuvre, souvent primée (notamment par l'obtention du célèbre prix Lao She) et traduite, y compris en français. Il est aussi connu pour son roman Le puits, adapté au cinéma avec le film Blind Shaft, Ours d'argent à Berlin en 2003.

- Le village des pins, de Jin Renshun, traduite par Morgane Gonseth
Titre original 《松树镇》, parue en 2008 dans la revue Printemps en art et littérature [文学与艺术] et le magazine Sélection de romans et nouvelles

Le village des Pins est un conte cruel sur la confrontation entre le monde dur et rugueux de la mine et celui de jeunes réalisateurs qui y débarquent pour tourner un film, et qui ne voient leur environnement que comme un décor et les mineurs comme des acteurs potentiels.
Coréenne d'origine, Jin Renshun vit aujourd'hui en Chine dans la province de Jilin. Elle est l'auteur de romans, nouvelles et essais mais écrit également des scénarios pour le cinéma (Green Tea notamment). La sensation d'être étranger, de venir ailleurs, est souvent présente chez ses personnages.

- Là-haut, de Wang Xiangfu, traduite par Coraline Jortay
Titre original 《上边》, parue en 2002 dans la revue La Cité des Fleurs [花城].

Là-haut traite de l'amour inconditionnel d'une mère vivant dans un hameau dépeuplé des montagnes pour son fils qui rentre occasionnellement de « Là-bas », la ville voisine. Un récit délicat, d'une grande finesse psychologique.
D'abord connu en tant que peintre, Wang Xiangfu est devenu un auteur majeur de romans (dont plusieurs traduits ou adaptés au cinéma ou à la télévision), nouvelles et essais, pour lesquels il a remporté de nombreuses distinctions, dont le prestigieux prix Lu Xun. Il est également chroniqueur dans plusieurs titres de presse (Pékin-Soir ou Le quotidien d'art et de littérature).

- Deux compagnons, de Deng Yiguang, traduite par Li Jia et Meng Yan
Titre original 《浪形成双》, parue pour la première fois en 1997 dans la revue Zhongshan

Atypique dans l'oeuvre de Deng Yiguang, souvent centrée sur le monde ouvrier et des travailleurs migrants, Deux compagnons est aussi l'une des nouvelles les plus connues de son auteur. Nous y suivons le parcours poignant de deux loups, dans un récit qui célèbre la beauté et la fragilité de la nature.
D'origine mongole, Deng Yiguang vit aujourd'hui dans la nouvelle ville de Shenzhen. Auteur très prolifique, il a écrit neuf romans et plus de quatre-vingt nouvelles et romans courts dont l'un a remporté le prix Lu Xun. Plusieurs de ses textes ont été traduits en anglais, en russe ou en japonais.

> Voir tous les titres Dans notre sélection Jeux de lune