Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Une rencontre à Pékin

Une rencontre à Pékin

Auteur

BILLETER Jean-François - 畢來德


Editeur

Allia

8,50 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Août 2017
Pages : 160
EAN 13 : 9791030406856

Coup de coeur du libraire
Un hommage émouvant
Les éditions Allia publient deux récits très personnels de Jean François Billeter, Une rencontre à Pékin et Une autre Aurélia. Les deux textes sont un hommage à Wen, l'épouse de l'auteur disparue il y a cinq ans.

Dans Une rencontre à Pékin, l'auteur partage avec nous sa rencontre avec Wen, sa future femme, dans les années 60 durant ses études en Chine. A travers ce récit, nous apprenons les épreuves absurdes que ce couple franco-chinois a traversées durant la Révolution Culturelle et le courage et la chance qu'ils ont eu pour les surmonter.

Une autre Aurélia nous plonge dans les méandres d'une âme après la perte de l'être qui lui est le plus cher. Dans ce récit entre confession et journal de bord, le sinologue décrit les “opérations salvatrices” qui se produisent en lui au fil du temps. Mais ces observations ne touchent ni la seule personne de l'auteur, ni celle de son épouse en particulier, mais quiconque se trouve confronté à une telle situation. De tels bouleversements sont riches en enseignements : ils nous apprennent « de quoi nous sommes faits ».

Par la clarté du style et la précision de l'observation, ces deux textes très personnels se complètent et touchent profondément les lecteurs.

"Elle n'a pas connu comme moi ce qui vient après. Nos vies sont désormais dissymétriques." (p. 27)
Coup de coeur du libraire
Histoire d'amour interdite
Une rencontre à Pékin, un livre pas plus grand qu'un mouchoir de poche, contient la force de nous propulser dans l'ancien Pékin des années 60 avec dépaysement et émotion. Une histoire d'amour peu banale, qui se tissa malgré les interdits du régime communiste d'alors, à l'heure des premières violences de la révolution culturelle.

Wen, le grand amour du sinologue Jean François Billeter, n'est plus. Le séisme que représenta son décès – si bien traduit dans le livre Une autre Aurélia par le même auteur -, fut l'occasion pour ce fondateur des études chinoises à Genève de revenir, à travers ce récit, sur les débuts rocambolesques de son histoire avec Wen. Les parties de cache-cache avec la police pékinoise, les ruses et autres stratagèmes pour pouvoir se voir en cachette firent murir chez les deux jeunes gens le projet de partir ensemble pour la Suisse, loin de sa famille à elle. Une famille, qui, comme on le découvre, ne traversa pas indemne les grands bouleversements de la Chine du siècle dernier.

- Camille
Résumé
"Je ressens une forte émotion en retrouvant ces moments ensevelis sous tant d'autres souvenirs. Pékin a perdu ses murs et ses portes, cette capitale qui fut l'une des plus belles de l'histoire n'a plus de visage. Et nul ne peut plus imaginer ce que fut un voyage comme le mien parce que l'ère des longs voyages vers l'inconnu est close."

Dans ce récit, le sinologue raconte sa rencontre avec une jeune femme médecin, durant ses études à Pékin dans les années 60, avant la Révolution culturelle, et les obstacles qu'ils ont dû surmonter pour pouvoir se marier. Ce texte saisissant, aux épisodes rocambolesques, est aussi une façon d'évoquer une Chine qui n'existe plus. Il est en même temps l'histoire d'un apprentissage – de la découverte progressive d'une réalité politique et sociale qui devait rester cachée.
Dans une deuxième partie du récit, l'auteur évoque leur premier retour à Pékin, en 1975, dans une Chine exsangue et paralysée. Le dernier chapitre relate comment ils en apprennent beaucoup plus sur la réalité chinoise, à la faveur des fréquents retours qu'ils y font à partir des années 80, et comment ils découvrent enfin, bien après leur mort, la remarquable histoire de ses parents à elle, sous l'ancien régime. De ce fait, les trois chapitres forment à la fois un bref roman entièrement véridique et, de proche en proche, une initiation à un siècle entier d'histoire chinoise.

A propos de l'auteur

Après avoir été professeur d'études chinoises à Genève, Jean François Billeter a quitté l'université pour se consacrer à ses propres travaux. Dans ses études sur certains textes remarquables de Tchouang-tseu, philosophe du 3e siècle avant notre ère, et sur l'art chinois de l'écriture, autrement dit la calligraphie, il allie la plus grande rigueur sinologique au souci constant de se faire comprendre des lecteurs non sinologues, à la fois par la clarté de l'expression et par la richesse des références à des éléments de l'héritage occidental, ou simplement à l'expérience commune. Il esquisse une vision critique de l'histoire passée et présente dans Chine trois fois muette et dénonce un faux rapport à la Chine dans Contre François Jullien.

> Voir tous les titres Dans notre sélection Jean François Billeter