Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Wangdao ou la voie royale

Wangdao ou la voie royale

Recherches sur l'esprit des institutions de la Chine archaïque

Auteur

VANDERMEERSCH Léon


Editeur

You Feng

60,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Avril 2009
Pages : 607
EAN 13 : 9782842794286

Résumé
L'expression chinoise Wangdao (La voie royale) est emblématique de l'idéologie dominante de l'ancien régime chinois qu'est le Confucianisme.
Elle reflète des valeurs référées à l'ancienne royauté féodale fondée par Wen et Wu, des Zhou, après qu'ils eurent renversé le tyran qu'était devenu le dernier souverain Shang, à la fin du 2ème millénaire avant notre ère. Exaltée par Confucius (551-479 avant notre ère), qui s'était donné en vain pour tâche de la sauver de la décadence dans laquelle elle était tombée, cette royauté est restée le modèle de l'État idéal dans la Chine impériale.
Pour expliquer l'idéologie qui s'y réfère, plutôt que de s'adresser à la doctrine, la recherche ici présentée a été conduite sur le terrain des institutions de l'époque, grain qui a germé en pensée doctrinale : institutions de la famille fondées non pas tant sur le mariage que sur le culte des ancêtres ; institutions rituelles fondées sur les pratiques d'un culte vidé de son sens religieux par le recours à la divination au lieu de la théologie, mais qui, en revanche, a été investi de toutes les normes sociales ; institutions économiques fondées sur un système de culture en commun des terres par une paysannerie distribuée entre toutes les maisons seigneuriales, Incidemment, l'évolution de l'idéographie divinatoire en langue graphique (wenyan) proprement dite a permis la tenue d'annales et de diverses sommes représentatives de cette royauté, que Confucius et ses disciples ont compilées en recueils devenus les canons de "la voie royale" et, ipso facto, de l'embryon des "cent écoles", confucianistes et autres, à partir desquelles s'est développée la littérature chinoise.