Mon panier 0
Mes favoris 0

Bilan des lectures de Laura #3



bilan lectures Laura.png

En écrivant ce bilan du mois de mars, je me rends compte que la plupart de mes lectures se situent au Japon ce mois-ci !

Commençons donc avec la littérature.

Ces derniers temps, nous avons pu observer l'arrivée d'une grande vague de feel-good japonais traduits en France, et j'avoue être lassée par certains titres qui sentent un peu le réchauffé ou qui sont déclinés en plusieurs tomes. J'étais donc un peu dubitative en commençant Le gardien des souvenirs dont l'auteur, Sanaka Hiiragi, m'a beaucoup surprise.
L’intrigue de base et la singularité des personnages m'ont beaucoup plu. Le premier chapitre s'ouvre sur un facteur qui livre un colis un peu spécial à Hirasaka, un homme que nous allons peu à peu découvrir. Cet homme accueille dans son studio de photographie, des personnes qui viennent de mourir et leur demande alors de parcourir de nombreuses photos, symboles de toute leur vie, et de sélectionner parmi elles, un nombre de photos correspondant à leur âge. Il montre ensuite ces photos sur un mobile qui tournoie et leur fait ainsi revivre leurs souvenirs avant de partir définitivement. Il leur propose également de remonter dans le temps et de revivre une scène de leur passé. Ainsi, nous allons suivre la fin de trois personnes : une vieille femme, un yakuza et une jeune enfant. Ils possèdent chacun un petit quelque chose qui nous touche et revivre certaines scènes à leurs côtés est particulièrement poignant (surtout l'histoire du yakuza et celle de la petite fille.) On découvre aussi certaines facettes de la société japonaise à travers leurs destins.
C'est un roman qui nous fait réfléchir sur notre propre vie, sur quel souvenir on aimerait revivre au moment de notre mort, quels sont ceux que l'on chérit le plus. Mais aussi un roman qui nous rappelle l'importance de vivre dans le moment présent, des petites choses de la vie et des personnes qui nous entourent.

Dans un tout autre style, j'ai enfin découvert Mari Akasaka. Le roman dont je vais vous parler est malheureusement épuisé en France mais nous avons un exemplaire d'occasion à la librairie ! Vibrations est un roman que j'ai trouvé bien déconcertant. J'ai vraiment beaucoup aimé les 30 premières pages où on lit le pêle-mêle de pensées de la narratrice. Une femme mal dans sa peau, qui a de nombreuses addictions et dont le cerveau est un véritable capharnaüm avec de nombreuses voix qui s'y entremêlent. Elle est en train de faire ses courses au supermarché, en ressassant un mauvais épisode de sa journée quand elle rencontre un homme, reste bouche-bée devant lui avant de lui courir après. C'est là où j'ai eu un peu plus de mal. L'homme est chauffeur routier et ils partent tous les deux dans un road trip. Pas mal de scènes de sexe assez crues, un brouhaha de dialogues, de bruits de radio sans réelle ponctuation qui m'a vraiment perturbé. Toutefois, j'ai trouvé les dernières lignes du récit assez impactantes.


Direction le début du XXème siècle avec Un amour de poisson rouge, un roman court qui narre l'histoire de Mataichi et Masako. Mataichi a toujours été obsédé par Masako, la jeune fille de ses patrons. Adolescent, il ne faisait que de la provoquer, de se moquer d'elle, jusqu'au jour où un geste de Masako le bouleverse et le hante durant toute sa vie. Mataichi est éleveur de poisson rouge, il s'y consacre sans grand intérêt, mais se lance dans la quête de la création d'une espèce de poisson unique et majestueux quand Masako lui dit qu'elle aime les poissons rouges plus que tout et qu'il devrait être heureux d'y consacrer sa vie. Mataichi cherche alors à produire un poisson à l'image de Masako. C'est un récit où les personnages peuvent être quelque peu agaçants, par contre, le style de l'autrice est assez recherché au niveau de la description des paysages et des émotions de ses personnages. À signaler que la traduction est le produit de deux autres traductions du texte vers l'italien et vers l'anglais. Ce n'est donc pas une traduction du japonais. Mention spéciale à cette magnifique couverture, estampe d'Ohara Kôson !


Dans un deuxième temps, j'ai suivi les aventures de Grégory Beaussart au Japon avec son livre L'affaire Hibagon : sur la trace du yéti japonais. L'auteur se rend au Japon pour faire son étude de terrain en 2011, suite aux terribles catastrophes que le pays a connu, ses recherches portent sur la réaction des Japonais face aux catastrophes naturelles. Au hasard de ses enquêtes, il entend très vite parler de cette créature étrange, le Hibagon. Il décide alors de chercher les traces de cette créature, d'enquêter dans les villages et de fouiller les archives des mairies.
A travers ce livre, il offre une autre vision du Japon, loin des fantasmes des Occidentaux. Il explique aussi d'où vient cette culture du monstre que l'on connaît tous à travers des franchises telles que Pokémon, ou bien encore Godzilla.
Un récit raconté avec beaucoup de passion et une bonne pincée d'humour !


J'ai ensuite poursuivi ma découverte du travail de plusieurs auteurs d'albums jeunesse.

Entre chats est un album particulièrement mignon qui peut servir d'imagier aux enfants. L'autrice met en avant deux chats sur chaque double-page et s'adresse aux lecteurs pour savoir quel est leur point commun. J'adore toujours autant les illustrations de Naoko Machida, dans lesquelles nous retrouvons vraiment la vivacité et la singularité de nos compagnons à quatre pattes.

L'ours des Oroqen est un magnifique album écrit et illustré par le duo Blackcrane et Jiu Er, déjà connu pour leur livre L'élan ewenki. Cette fois-ci, ils s'intéressent au peuple des Oroqen qui habite dans le nord de la Chine, au cœur de la forêt et des montagnes. Cet album nous embarque dans le quotidien d'une petite fille Oroqen accompagnée de son grand-père, que nous suivons dans leur périple à travers la forêt, où ils vont croiser les nombreux habitants de ce milieu naturel. Elle va découvrir une famille ours et pourra observer son grand-père les aider. Les illustrations au crayon sont splendides. Les paysages sont vibrants de couleurs, les animaux prennent vie devant nos yeux. C'est un album d'une grande sagesse et clairvoyance sur notre rapport à la nature et le vivre-ensemble avec nos amis de la forêt.


Et voici la fin de ce bilan du mois de mars ! On se retrouve bientôt pour un prochain retour de lectures !


Bibliographie

Le gardien des souvenirs
19,90 €
Disponible
Un amour de poisson rouge
20,00 €
Disponible
L'affaire Hibagon : sur la trace du yéti japonais
19,50 €
Disponible
Entre chats
15,00 €
Disponible
L'ours des Oroqen
19,50 €
Disponible sous 4 à 7j