Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Suivez-nous aussi sur...





Rentrée 2020

Chers professeurs, chers parents,

Afin de préparer au mieux la rentrée qui s'annonce, n'hésitez pas à envoyer dès à présent la liste des manuels que vous utiliserez ou que vos enfants utiliseront à cette adresse mail : fondschinois@librairielephenix.fr

Pour les établissements et les associations qui ont déjà leur liste de fournitures de prévu, merci d'envoyer vos commandes à cette adresse : contact@librairielephenix.fr.

Vu le contexte actuel, plus vite nous aurons ce type d'informations, plus vite nous pourrons envoyer nos commandes dans les pays concernés et recevoir les livres avant la rentrée, vos élèves auront ainsi leurs manuels en temps et en heure.

Dossier

Les livres chinois primés

En France, nous avons le prix Renaudot, le prix Goncourt et autres qui récompensent les oeuvres littéraires les plus prometteuses. Mais qu'en est-il en Chine ? Quelles sont les prix de référence nous indiquant une valeur sûre ?

En savoir plus

Dossier

Agrégation de chinois 2020

Agrégation de chinois 2020

En savoir plus

Coup de coeur

L'île des femmes de la mer
L'île des femmes de la mer
SEE Lisa    Pygmalion

En stock
Prix :20,90 € Ajouter au panier
«On dit que la mer est comme une mère. L'eau salée, le pouls et les accélérations du courant, le battement de ton cœur amplifié, les sons étouffés par l'eau rappellent le ventre maternel. »
Un nouveau roman très réussi de la part de Lisa See ! Une lecture passionnante abordant divers thèmes, que ce soit au niveau anthropologique, sociétale, historique ou tout simplement sur la nature humaine.

Ce roman, comme le livre précédent de Lisa See (La mémoire du thé), peut être lu comme une étude anthropologique. En effet, il est foisonnant de détails sur les haenyeo et la société matrifocale (une culture centrée sur les femmes). Nous en apprenons beaucoup sur ces nageuses de l'île de Jeju, leur travail, leur quotidien et leur solidarité entre plongeuses. Ce sont des femmes fortes qui font vivre leur famille. Elles seules ramènent de la nourriture et de l'argent tandis que leurs maris sont des hommes au foyer, font la cuisine et gardent les enfants. Le récit est absolument passionnant et j'ai adoré suivre ces femmes qui s'entraident et prennent soin les unes des autres, chantant des chansons colorées et abordant des sujets parfois grivois (pour l'époque). La mer est toute leur vie, elle leur donne de quoi vivre, mais est aussi dangereuse et destructrice. J'ai également aimé le détail selon lequel elles se reconnaissent à leur sumbisori qui est unique (le souffle et l'inspiration qu'elles prennent quand elles fendent l'eau et reviennent à la surface). Nous y voyons aussi comment peu à peu le métier évolue et tentent moins les jeunes filles au fil du temps qui, grâce à leur mère, peuvent enfin faire des études (qui n'étaient avant destinées qu'aux garçons) et privilégier un métier moins dangereux.

Nous en apprenons également beaucoup sur l'Histoire de l'île de Jeju, ayant connu moults drames. Nous y découvrons la vie difficile sous occupation japonaise, les enrôlements de force de jeunes hommes dans l'armée pendant la Seconde guerre mondiale, puis l'arrivée des Américains et les massacres ayant suivis, connus sous le terme d' « Incident du 3 avril ». Il est terrible de voir le nombre de morts et de familles détruites, ainsi que l'impossibilité à de nombreuses personnes de partir de l'île ou de faire des études à cause de la culpabilité par association, culpabilité d'ailleurs pour la plupart du temps absolument pas prouvée.

Outre l'Histoire et la société coréenne, nous y trouvons également des thèmes universels : la puissance de l'amitié et de la solidarité, mais aussi la souffrance d'un deuil, le long chemin de la résilience et du pardon. J'ai été très touchée par les deux héroïnes Young-sook et Mi-ja, par la beauté de leur amitié et ai été bouleversée par leur destin et les drames auxquelles elles ont dû faire face.

Je vous recommande donc chaudement cette magnifique lecture, très touchante et passionnante. L'auteure a fait de nombreuses recherches pour écrire ce livre et nous fait part de sa bibliographie et de ses rencontres à la fin du roman.
Nous terminerons cette chronique par une réflexion très importante : « tout comprendre, c'est pardonner ».

- Florine

> Lire la suite

voir tous les coups de cœur