Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Sélection thématique : Regard sur l'art contemporain en Asie

Afin de pouvoir traverser cette période incertaine le plus agréablement possible, nous vous proposons de vous évader à travers une sélection d'ouvrages faisant découvrir plusieurs facettes de l'art contemporain en Corée, en Chine, et au Japon.

Du côté de la Corée, le très bel ouvrage Corée du Nord - 39° 02 nord, 125° 45 est, 25 381 085 habitants de Stéphan Gladieu permet de porter son regard sur l'un des pays les plus méconnus au monde, la Corée du Nord. Dans ce pays où le collectif prend le pas sur l'individu, et où aucune image autre que celle imposée par le régime n'a sa place - ni photos de famille, ni portraits personnels - Stéphan Gladieu a fait le choix audacieux du portrait. Il en ressort une série de photos exceptionnelles qui offrent à ceux qui parcourent ce livre la possibilité de se représenter la vie des Nord-Coréens à travers le regard maitrisé et singulier du photographe. A découvrir absolument tant pour les images que pour l'entretien qui clôture l'ouvrage !

Du côté du Japon, le travail photographique de Charles Fréger est lui aussi remarquable. L'ouvrage Esprits du Japon - Charles Fréger et la collection japonaise du musée des Confluences est un magnifique catalogue proposant une rencontre inédite entre la collection japonaise de musées des Confluences de Lyon et le travail photographique d'un artiste contemporain utilisant le médium photographique. Pour répondre à cette proposition, Charles Fréger a construit des images sublimes et marquantes, à partir de mises en scène drôles et singulières faisant dialoguer le Japon d'hier et celui d'aujourd'hui. Un travail incontournable !

Toujours dans le champ de la photographie mais du côté de la Chine cette fois, le catalogue Ren Hang est un objet extrêmement séduisant traduisant dans le même temps l'engagement en faveur de la liberté de création et d'expression. Les photographies de ce jeune photographe originaire de Pékin, mort prématurément à 29 ans, sont immédiatement reconnaissables. Composées essentiellement de portraits – d'amis, de proches ou de jeunes chinois sollicités sur internet – elles montrent les corps des modèles dénudés dans des lieux publics et sont de fait empruntes d'un certain érotisme tout en étant chargées de poésie et d'humour. Bien que ses photographies aient values à leur auteur plusieurs déconvenues avec le gouvernement chinois, Ren Hang est devenu l'un des artistes les plus suivis de sa génération. Son travail a fait l'objet de très nombreuses expositions personnelles et collectives durant les cinq années de sa brève carrière dans des villes aussi diverses que Tokyo, Athènes, Paris, New York, Copenhague, Francfort, Vienne, Pékin. Il reste aujourd'hui une figure majeure de l'art contemporain chinois et son travail est à découvrir absolument.

De retour en Corée ! Mais cette fois du côté des arts plastiques, de la sculpture et de l'installation, avec l'artiste Lee Ufan et le très beau catalogue Lee Ufan - Espaces non-agis. Artiste et critique d'art sud-coréen mondialement reconnu et honoré, Lee Ufan est né le 24 juin 1936 à Haman-gun dans le sud de la péninsule coréenne alors possession de l'empire du Japon. A la fois artiste et académicien, il passa de nombreuses années au Japon et fut honoré par le gouvernement pour avoir « contribué au développement de l'art contemporain au Japon ». En Corée, Lee Ufan étudia la poésie, la peinture et la calligraphie et son travail fut parfois rattaché à l'Art Minimal, bien que celui-ci n'ait jamais revendiqué cette proximité. Le travail de Lee Ufan est à la fois inspiré par la nature et le rapport particulier qu'il porte aux matériaux, tout en étant très largement accompagné par la philosophie. Ce catalogue est un magnifique objet pour qui souhaiterait se plonger dans le travail de ce grand artiste ou pour qui serait simplement curieux de le découvrir.

Petit clin d'œil à notre coup de cœur en faisant à nouveau un détour par Yang Ermin et la Chine avec l'essai Yang Ermin - Traité de l'élégance. Ce petit essai de Yang Ermin reprend la pratique de certains lettrés qui consistait à s'adonner à l'écriture de traité sur l'esthétique parallèlement à leur pratique de la peinture. Comme nous l'évoquions dans le coup de coeur, Yang Ermin fait une l'utilisation singulière de la peinture au lavis en y invitant la couleur. Par ailleurs, il ne craint pas de reprendre des sujets traditionnels, tels la peinture de paysages, les natures mortes en les revisitant de sa nouvelle esthétique. Cet essai au sein duquel interviennent également de grands spécialistes de l'art chinois, Christophe Comentale, Marie Laureillard, et Marie-Christine Natta, inaugure ainsi une série consacrée à de jeunes artistes chinois et taïwanais connus dans leur pays et dont les œuvres devraient circuler en Europe et aux États-Unis.

Les férus d'art contemporain qui sont passés par la Chine et par Pékin ont très probablement visité le célèbre quartier dédiés à l'art contemporain, à savoir l'espace 798. Cette ancienne usine d'armement construite dans les années 1950 par des architectes est-allemands issus de l'école du Bauhaus, est devenu il y a une vingtaine d'années l'un des lieux les plus courus des artistes et des galeries internationales. Visité par d'innombrables visiteurs depuis, il est désormais devenu une attraction quasi touristique provoquant le départ de nombreux artistes vers des districts plus lointains. Dans son livre Pékin 798, Marc Abélès s'intéressa il y a une dizaine d'années aux premières métamorphoses du lieu et de ses occupants. Son livre permet encore et toujours de comprendre la genèse de cet espace atypique en Chine tout en offrant une réflexion originale sur les liens établis entre l'art, la politique et du marché à l'ère de la globalisation.

Pour poursuivre ce voyage, rien de tel pour se dépayser que le travail hypnotique et coloré de la Japonaise Yayoi Kusama que nous avions déjà présenté dans de précédentes newsletters, Du côté de la Chine, nous encourageons la lecture ou la relecture des monographies et écrits de l'artiste chinois Ai Weiwei dont le dernier essai intitulé Dans la peau de l'étranger - En guise de manifeste qui livre un témoignage personnel et engagé sur la condition des réfugiés en Europe au regard de sa propre expérience.

D'autres beaux ouvrages à découvrir, tels celui de Li Chevalier et son très beau catalogue d'exposition Obscure clarté, le très beau petit livret de Virginie Marek Tanka et céramique, l'ouvrage Model City Pyongyang de Cristiano Bianchi, les essais d'Emmanuel Lincot sur l'art contemporain en Chine, ou encore, le sublime Guillaume Dégé : Un grain de moutarde nouvellement paru, un régal...!

En vous souhaitant un beau détour dans le champ de l'art contemporain !

Elodie