Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer

Sélection thématique : Une invitation au voyage avec les éditions Gope

Gope, petit éditeur indépendant spécialiste de l'Asie du Sud-Est, a vu le jour en 2009, voilà presque 12 ans maintenant. A l'occasion de la rencontre zoom organisée ce samedi 21 août, nous avons décidé de mettre en avant son catalogue. La variété de ses parutions est d'une grande richesse, permettant une découverte des pays de la région aussi bien culturelle que littéraire.

Des ouvrages tels que Les liens qui unissent les thaïs ou bien Malaisie, un autre regard offrent une plongée passionnante dans ces cultures souvent bien éloignées de notre éducation occidentale. Découpé en chapitres thématiques tels que la cuisine, l'artisanat, la langue, les fêtes religieuses, le bouddhisme, ce type d'ouvrage propose un beau panorama des particularités de la Thaïlande et de la Malaisie.

Bali, 50 ans de changements, sous forme de discussions entre le journaliste Éric Buvelot et Jean Couteau est également un bon état des lieux des évolutions du pays au cours de ces dernières décennies et une mise à jour des clichés qui existeraient encore chez certains d'entre nous.

Enfin, 100 questions sur le Cambodge, dans son édition actualisée de 2019 est un excellent moyen de s'extirper des idées un peu courtes que l'on se fait à propos de ce pays à l'histoire si riche. En effet, le royaume du Cambodge est loin de se limiter à Angkor et à la période des Khmers rouges… ! Bien entendu, cet ouvrage est loin d'être exhaustif mais il est une très sérieuse introduction.

Le cinéma et la musique ne sont pas en reste avec les ouvrages Police vs Syndicats du crime et Cantopop : Brève histoire de la musique la plus populaire de Hong Kong. Le premier, riche en détails, en interviews et en propositions et références de films, vous fera découvrir une étude poussée du cinéma hongkongais des triades. Il s'agit d'une véritable entrée dans les coulisses d'une industrie qui a rendu Hong Kong célèbre dans le monde entier.
En parallèle, le second propose un focus sur les origines de ce véritable genre musical, sur son apogée dans les années 70 et enfin son déclin au profit de la mandarin pop. Deux manières originales d'en apprendre davantage sur des pans importants de la culture Hongkongaise !

Du côté de la littérature, Gope n'est pas en reste avec d'excellentes pépites !
Commençons par quelques propositions de littérature thaïlandaise. La chute de Fak, de Chart Korbjitti vous emmène dans un coin reculé du pays, aux côtés de Fak un jeune fils dévoué à son père, à la religion et à son village. Il est toujours là pour donner un coup de main et il est prêt à entrer dans les ordres bouddhistes. Malheureusement, il doit y renoncer quand son père se remarie avec une jeune femme dont la santé mentale est loin d'être stable. A la mort de son père, tout dérape pour Fak et c'est une longue chute qui l'attend. Le destin de ce pauvre homme vous serrera le cœur, mais la critique sociale proposée par l'auteur est parfaitement gérée. L'injustice, la pitié et l'hypocrisie des villageois sont décrites à la perfection !

Le roman Les nobles, de Dokmaï Sot quant à lui nous plonge dans les années 30 en Thaïlande et nous fait découvrir la société de l'époque, notamment le train de vie des classes aisées (jusqu'au jour où tout bascule). L'autrice met en lumière Wimon, une jeune fille pleine de bonté, prête à tout pour aider sa famille et courageuse face aux difficultés qu'elle doit surmonter. Dokmaï Sot nous prouve grâce à notre héroïne que la noblesse est avant tout une noblesse de cœur. La très bonne traduction nous permet au passage de découvrir des expressions typiques de la langue !

Enfin, Galant de nuit de Somtow est un récit initiatique, teinté d'érotisme et de réalisme magique. Nous suivons Justin, un jeune garçon de 12 ans qui vit coupé du monde. Il se décrit comme oscillant entre deux mondes, un monde où toutes ses références littéraires, culturelles prennent vie devant ses yeux, où sa vie tourne autour des ses tantes et de son caméléon, et un monde plus ancré dans la réalité, qui le rebute. Justin refuse de parler thaï, il ne s'exprime qu'en anglais et rejette son identité siamoise. Sa rencontre avec son arrière-grand-mère sera comme un électrochoc pour lui et il tentera de renouer avec le monde réel et de découvrir qui il est.

En Malaisie à présent, l'éditeur vous propose Kuala l'impure, de Brian Gomez. À travers ce roman, Brian Gomez dépeint une Malaisie corrompue, où des groupuscules tentent d'imposer leur loi, où des communautés se jaugent et se défient. La différence n'est pas acceptée et chaque personne doit entrer dans un seul et même moule. Notre bande de personnages atypiques et marginaux exposent tous ces traits de la société malaisienne à travers leur périlleuse aventure. Kuala Lumpur se transforme en Kuala L'impure sous la plume endiablée et acidulée de Brian Gomez !

Gweilo, de Martin Booth est autobiographique, l'auteur nous y narre les trois années de jeunesse qu'il a passé à Hongkong, trois années pleines de péripéties et de découvertes dans cette ville grouillante de vie. Martin Booth nous montre avec humour sa vision d'enfant des événements vécus, il nous parle avec nostalgie de ses ballades après l'école dans le quartier, de ses rencontres singulières (il a quand même connu des membres de la triade !). Les Chinois aimaient caresser les cheveux blonds de ce petit porte-bonheur ambulant, espérant ainsi attirer la bonne fortune !
Outre les descriptions de Hongkong, l'auteur nous emmène dans l'intimité familiale et nous y sentons son admiration pour sa mère, ainsi que son antipathie pour son père.

La jeunesse n'est pas en reste avec deux très bonne propositions : Les larmes du bouddha de pierre et Ici Radio-Bambou. Le premier, écrit par Somtow, un auteur déjà évoqué plus haut nous narre l'amitié très forte entre deux jeunes garçons, l'un vivant dans un bidonville, l'autre fils d'un grand politicien. Ces deux garçons deviennent amis malgré leur position sociale opposée. Ils se découvrent, se comprennent et décident de s'entraider, malgré les risques. Profondément humaniste, ce texte court est passionnant et émouvant ! Voir des personnages se battre pour leurs idéaux, cela fait un bien fou !

Quant à Ici Radio-Bambou, de Martin Booth, roman jeunesse, il se déroule à Hong Kong en 1941. A cette époque, l'armée japonaise occupe l'île. Nicholas, dont les parents faisaient partie du Corps des volontaires de la défense, est sauvé de justesse par ses domestiques. Ils l'embarquent avec eux loin de la ville, dans des territoires plus ruraux. Sur place, il doit changer de nom, et s'assimiler totalement à cette famille et cette culture. Au fil du temps, il devient un membre à part entière de la famille. Mais des événements liés à la guerre vont l'obliger à prendre position dans ce combat. Ce livre est un très bon roman d'apprentissage où nous suivons un jeune garçon qui doit se réinventer une identité, une culture pour survivre. Ce livre fourmille d'informations sur le Hong Kong de cette époque.

Les éditions Gope proposent également des livres bilingues pour les apprenants.
Si vous apprenez le thaï, la nouvelle Priya (บ้านเกิด) de Kanokphong Songsomphan pourra vous être utile. D'autant qu'elle se déroule dans les années 70, alors que la Thaïlande connaît des incidents tragiques.
Si vous apprenez le chinois, c'est vers Un rayon de lumière dans la Cité des ténèbres (爱在灯火熄灭时) d'Annie Lam qu'il faudra vous diriger.

Pour terminer, Gope propose également un peu de poésie avec Cette Malaisie lah !, un recueil de pantoun, genre poétique originaire de l'archipel malais. La poétesse Patricia Houéfa Grange découvre ce petit quatrain, aux belles sonorités et aux mille visages en 2016 lors d'un voyage duquel elle rapportera ce recueil, à la fois carnet de voyage et poème au long cours.

Nous espérons que cette sélection vous aura donné des pistes de lectures. N'hésitez pas à découvrir le reste du catalogue des éditions Gope pour encore plus de petits trésors !

Bonnes lectures !

- Florine, Laura et Clémence