Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Retour

Les livres chinois primés

Les livres chinois primés

Ecrit le
03 Avril 2020

En France, nous avons le prix Renaudot, le prix Goncourt et autres qui récompensent les oeuvres littéraires les plus prometteuses. Mais qu'en est-il en Chine ? Quelles sont les prix de référence nous indiquant une valeur sûre ?
En Chine, deux des plus prestigieux prix littéraires sont le prix Mao Dun attribué tous les quatre ans depuis 1982 et le prix Lu Xun qui lui est décerné tous les trois ans depuis 1995. Ils tiennent tous les deux leur nom de grands auteurs chinois ayant oeuvrés pour la littérature de leur pays.
Le premier prix récompense les auteurs de romans tandis que le second a divers catégories : des romans, des nouvelles, mais aussi des reportages, des recueils de poésie, des essais et des traductions.
Certains auteurs très talentueux ont d'ailleurs reçu les deux prix, c'est notamment le cas de Chi Zijian que nous aimons beaucoup à la librairie : elle a reçu trois fois le prix Lu Xun et une fois le prix Mao Dun (2008) pour Le dernier quartier de lune.
Bi Feiyu de son côté a reçu deux fois le prix Lu Xun, une fois le prix Mao Dun (2011) pour Les aveugles, et même un prix étranger : celui du Man Asia pour Trois soeurs.
Wang Anyi et Alai ont quant à eux reçu une fois chacun ces deux grandes récompenses : la première pour son roman Le chant des regrets éternels et le deuxième pour sa grande fresque Les pavots rouge.

Le prix Nobel de littérature 2012 a également été récompensé dans son pays avec son livre Grenouille qui a reçu le prix Mao Dun en 2011.
D'autres auteurs ont reçu un des deux prix, c'est le cas de Liu Zhenyun avec En un mot comme en mille (Mao Dun 2011),
Su Tong et son roman Le dit du loriot (Mao Dun 2015) et Chen Zhongshi avec son classique Au pays du cerf blanc (Mao Dun 1997) ou de Yan Lianke et sa nouvelle poétique Les jours, les mois, les années (Lu Xun 2000).

Nous avons beaucoup de chance car de nombreux romans primés ont été traduits en français, mais il y en a tout de même quelques-uns qui n'ont pas encore de traductions et qui méritent d'être cités pour ceux sachant lire en chinois. 沉重的翅膀 de Zhang Jie, l'incroyable fresque de longue haleine de Lu Yao 平凡的世界, ou la très belle saga familiale 穆斯林的葬禮 de Huo Da. Il y a également dans un style différent l'excellent 暗算 de Mai Jia, la triolgie de Gei fei, 繁花 de Jin Yucheng, et tout récemment (2019) 北上 de Xu Zechen.

Florine

Bibliographie