Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Aujourd'hui n'existe pas

Aujourd'hui n'existe pas

Auteur

Ancco

Traducteur

GENDRY-KIM Keum Suk - 김금숙

GENDRY Loïc


Editeur

Cornelius

20,50 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Septembre 2009
Pages : 173
EAN 13 : 9782915492835

Résumé
Aujourd'hui n'existe pas et nos existences s'écoulent en une succession d'instants, tristes ou heureux, presque aussitôt oubliés. Ancco veut, avant que sa mémoire ne la trahisse, fixer dans ses dessins quelques fragments d'une vie aussi précieuse que dérisoire. Son trait aigu donne vie à une Corée, pays du matin blême et des nuits arrosées, bien éloignée des brochures de tourisme. La jeunesse s'y traîne, dans le fracas des karaoké et le silence du sida, parmi la fumée des cigarettes clandestines et les vapeurs de l'alcool interdit, instant suspendu entre l'envie de grandir et la peur de vieillir. Aujourd'hui comme hier, les coups restent l'argument ultime d'adultes cabossés par leurs propres échecs. Barricadés dans leur solitude, incapables d'exprimer leurs sentiments, les hommes sont terrifiés de risquer vers l'autre un geste aussi simple que d'offrir une cigarette. Seuls les chiens semblent capables d'un amour et d'une confiance spontanés. Ancco dessine ses adolescents au début d'une route qui s'enfonce dans les ténèbres, d'un voyage dont la prochaine étape, espèrent-ils, changera leur vie. Mais elle sait qu'au bout de la nuit les attend une nuit encore plus profonde, celle de la mort. Demain n'existe pas.

Née en 1983 à Seongnam, ville proche de Séoul dans la province du Gyeonggi, plus peuplée de Corée du Sud, Ancco est la troisième fille d'une famille de quatre enfants. Elle dessine très tôt et le public la découvre en 2003, quand elle publie sur internet un journal dessiné, qui sera ensuite édité (traduit en français par les ditions Picquier). Ne se séparant jamais de son carnet, Ancco tente d'arrêter le temps en confiant sur papier une trace du moment vécu, fut-il t anal ou triste. " Je ne suis, écrit-elle, ni trop jeune, ni trop vieille, et je ne tiens pas à précipiter les choses. " Prenant prétexte d'épisodes de sa propre vie, elle dresse un tableau sans complaisance de la société coréenne tiraillée entre tradition et modernité, hantée par les fantômes de l'Histoire et bousculée par la civilisation matérialiste occidentale. Raconter des histoires, tout comme jouer de la musique ou fabriquer des maquettes, est pour cette artiste une façon de maîtriser le monde et la vie, de leur donner du sens. Avec ses chiens et ses dessins, Ancco trouve la force d'endurer le quotidien : " J'espère pouvoir à l'avenir continuer à faire des manhwas tout en menant ma vie comme je l'entends ".

> Voir tous les titres Dans notre sélection La femme dans la bande dessinée