Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Eloge de l'ombre

Eloge de l'ombre

Auteur

TANIZAKI Junichiro - 谷崎 潤一郎

Traducteur

SIEFFERT René


Editeur

Verdier

16,50 €

Indisponible pour le moment Quand ce titre sera-t-il disponible ?

Paru le : 01 Mai 2011
Pages : 91
EAN 13 : 9782864326526

Coup de coeur du libraire
L'un des plus grands maîtres de la littérature japonaise fait ressurgir les obscures nuances de l'esthétique millénaire d'un Japon aujourd'hui enfoui.
Esthétique qui infuse les arts comme l'artisanat, l'immuable alcôve tokonoma comme l'intense profondeur d'une pâtisserie yôkan, les lieux de toilette qui semblent si triviaux au regard occidental, jusqu'à la beauté transcendante du jeu d'expressions du théâtre .
Dans un empire du Soleil-Levant du XXe siècle qui voit s'affronter ombre et lumière, est livré un essai illuminé d'une lueur blafarde, dernier rempart d'une culture peu à peu dévorée par l'éclat éblouissant de l'Occident hégémonique.

Cette traduction magistrale, l'Éloge de l'ombre de René Sieffert fera sans nul doute ressentir au lecteur les nuances de ce siècle perdu, tel le somptueux mystère d'un laque éclairé de ténèbres.

- Léo
Résumé
Un magnifique texte, écrit en 1933 et magistralement traduit par René Sieffert sur la conception japonaise du beau.


Présentation de l'éditeur
« Car un laque décoré à la poudre d'or n'est pas fait pour être embrassé d'un seul coup d'œil dans un endroit illuminé, mais pour être deviné dans un lieu obscur, dans une lueur diffuse qui, par instants, en révèle l'un ou l'autre détail, de telle sorte que, la majeure partie de son décor somptueux constamment caché dans l'ombre, il suscite des résonances inexprimables.
De plus, la brillance de sa surface étincelante reflète, quand il est placé dans un lieu obscur, l'agitation de la flamme du luminaire, décelant ainsi le moindre courant d'air qui traverse de temps à autre la pièce la plus calme, et discrètement incite l'homme à la rêverie. N'étaient les objets de laque dans l'espace ombreux, ce monde de rêve à l'incertaine clarté que sécrètent chandelles ou lampes à huile, ce battement du pouls de la nuit que sont les clignotements de la flamme, perdraient à coup sûr une bonne part de leur fascination. Ainsi que de minces filets d'eau courant sur les nattes pour se rassembler en nappes stagnantes, les rayons de lumière sont captés, l'un ici, l'autre là, puis se propagent ténus, incertains et scintillants, tissant sur la trame de la nuit comme un damas fait de ces dessins à la poudre d'or. »

> Voir tous les titres Dans notre sélection Junichirô Tanizaki 谷崎 潤一郎 à l'honneur !