Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Empresses of China’s Forbidden City: 1644–1912

Empresses of China’s Forbidden City: 1644–1912

Auteur

STUART Jan

WANG Yiyou Daisy


Editeur

Yale University Press

45,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Septembre 2018
Pages : 264
EAN 13 : 9780300237085

Coup de coeur du libraire
La Cité Interdite des femmes
Un regard fascinant sur la vie et l'époque des impératrices de la dynastie des Qing.

Les impératrices de la dynastie des Qing (1644-1912) ont joué un rôle influent dans la cour impériale et dans la culture cosmopolite de leur temps. Offrant un aperçu saisissant de la culture matérielle, des activités et des espaces de vie des impératrices des Qing, ce livre richement illustré présente plus d'une centaine d'œuvres d'art spectaculaires du Musée du Palais de Beijing, notamment des portraits à grande échelle, des robes de cour et des sutras bouddhistes richement décorés. Cela donne vie à la splendeur de la cour des Qing

Une série d'essais examine les rapports fascinants qu'entretenaient les femmes impériales avec l'art, la religion et la politique. Cette exploration sans précédent de la cour des Qing du point de vue de ses femmes royales constitue une nouvelle contribution importante à notre compréhension de l'art et de l'histoire chinoises.
Résumé
Présentation de l'éditeur

A fascinating look at the life and times of empresses in the Qing dynasty

Empresses in the Qing dynasty (1644–1912) played an influential role in the imperial court and the cosmopolitan culture of their time. Offering compelling insights into the material culture, activities, and living spaces of Qing empresses, this lavishly illustrated book features over one hundred spectacular works of art from the Palace Museum in Beijing—including large-scale portraits, court robes, and richly decorated Buddhist sutras—that bring the splendor of the Qing court to life. A series of insightful essays examines the fascinating ways that key imperial women engaged with art, religion, and politics. This unprecedented exploration of the Qing court from the perspective of its royal women is an important new contribution to our understanding of Chinese art and history.