Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Inde-BangladeshLe mur et la peur

Inde-Bangladesh

Le mur et la peur

Auteur

Turine Gaël


Editeur

Actes Sud

13,00 €

Indisponible pour le moment Quand ce titre sera-t-il disponible ?

Paru le : 01 Août 2014
Pages : 144
EAN 13 : 9782330034795

Résumé
S'intéressant de longue date à la notion de séparation entre les peuples ou les pays, Gaël Turine a, dans le cadre de ses recherches, découvert l'existence d'une frontière/clôture entre l'Inde et le Bangladesh, que l'actualité internationale semble méconnaître malgré les rapports alarmants de l'organisation Human Rights Watch. Dès 1993, l'Inde entame la construction d'un mur de séparation de 3 200 kilomètres avec son voisin bangladais.
Qu'il soit fait de béton ou d'une double haute clôture de fil de fer barbelé, il est infranchissable et sévèrement gardé - plus de soixante mille hommes sont affectés à cette tâche - par les troupes indiennes de la Border Security Force (BSF). Les raisons officielles avancées par l'Inde pour justifier l'érection d'un mur sont la protection contre l'infiltration de terroristes islamistes et l'immigration bangladaise.
Le dessin historique de la frontière, qui date de la chute de l'Empire des Indes britanniques en 1947, a divisé cette grande région du Bengale avec des conséquences dramatiques pour les populations vivant de part et d'autre du mur. Aujourd'hui, le nombre d'arrestations, de victimes d'actes de torture et de morts en fait la frontière la plus dangereuse et la plus "sanglante" du monde. La quasi-totalité des victimes sont des Bangladais qui, pour des raisons économiques, familiales, sanitaires, environnementales, tentent de la traverser.
Comment les blâmer alors que le pays souffre de tous les maux : extrême pauvreté, surpopulation démesurée, catastrophes naturelles récurrentes. Malgré les plaintes des familles, les crimes commis par la BSF restent le plus souvent impunis et continuent de se perpétrer. Les autorités bangladaises, pour préserver leur indispensable entente avec le grand voisin indien, tolèrent l'existence du mur sans ameuter la communauté internationale et couvrent ce qui se passe dans les régions frontalières.
Le risque que représente le franchissement du mur est immense puisque selon les chiffres fournis par des organisations de défense des droits de l'homme, et non contestés par les autorités, une personne a été tuée tous les cinq jours sur la frontière au cours des cinq dernières années.

Gaël Turine est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Aveuglément dans la collection "Photo Poche Société" paru chez Nathan, Avoir 20 ans à Kaboul publié par les éditions Alternatives, Aujourd'hui c'est demain, réalisé avec le cancérologue pédiatrique Eric Sariban et paru chez Delpire éditeur. En 2005, il entame un travail de plusieurs années sur la route du culte vaudou. L'ouvrage Voodoo sort en 2011 aux éditions Lannoo.
L'année suivante, il commence son reportage sur le mur indo-bangladais et séjournera à quatre reprises dans la région pour réaliser ce "Photo Poche Société". Son travail est exposé dans des galeries, des musées et lors de festivals. Ses reportages sont publiés dans la presse internationale. Il s'est vu décerner plusieurs prix et a bénéficié de bourses en Europe et aux Etats-Unis. Gaël Turine anime des stages de photographie documentaire dans de nombreux pays.