Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
La transition écologique en Chine

La transition écologique en Chine

Auteur

MONJON Stéphanie

PONCET Sandra


Editeur

ULM

10,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Septembre 2018
Pages : 176
EAN 13 : 9782728806010

Coup de coeur du libraire
Une croissance éco-responsable est-elle possible ?
Alors que la Chine est confrontée à la plus grande crise environnementale jamais mesurée (17% des décès du pays seraient liés à la pollution), le pays affiche, notamment à l'international, une volonté ambitieuse de limiter cette crise, en développant les énergies renouvelables ou en proposant un modèle de croissance verte.Ce petit livre synthétique propose de faire l'état des lieux de cette transition écologique, d'en évaluer la réalité, et de cerner les facteurs qui pourraient mener à la réussite de ces politiques écologiques, ou au contraire de les freiner, voire de les faire échouer. C'est un livre d'économie, écrit par des économistes : et si l'on y trouve des développements très intéressants sur l'état de l'environnement en Chine ou les politiques publiques lancées ces dernières années, leurs analyses sont principalement macro-économiques, et cherchent à répondre à la question suivante : un "virage vert" est-il compatible avec la structure même de la croissance chinoise de ces dernières décennies ? La réponse, on s'en doute, est loin d'être positive.
Cette approche économique a le mérite de la rigueur intellectuelle, et même si deux ou trois pages pleines d'équations pourront effrayer les moins matheux d'entre nous, l'ensemble est très lisible, accessible et éclairant, d'autant que les enjeux sont considérables.
Résumé
Début 2018, la Chine a mis en œuvre une nouvelle loi fiscale sur la protection de l'environnement, loi qu'elle présente comme une étape clef de sa transition écologique. Le premier pollueur mondial annonce ainsi en fanfare à la communauté internationale son virage environnemental et son ambition de devenir un champion de l'écologie. Après des décennies de croissance effrénée où les considérations environnementales étaient soit ignorées soit délibérément bafouées, l'État central semble avoir été contraint de réagir face à la crise environnementale inédite que connaît le pays.
Comprendre la diversité, l'intensité et les causes des problèmes environnementaux auxquels la Chine est actuellement confrontée est un préalable indispensable pour apprécier la capacité du pays à adopter un modèle de développement plus durable. Le cocktail toxique d'une croissance économique rapide, axée sur l'industrie lourde et alimentée par le charbon, n'a jusqu'à très récemment pas été remis en cause.
L'analyse de la structure de production chinoise et de la consommation énergétique du pays s'inscrit en faux contre la représentation d'une Chine pleinement engagée dans une transition écologique. Au contraire, les politiques de relance menées par le gouvernement depuis le milieu des années 2000 ont amplifié les conséquences négatives de la forte croissance économique en donnant plus de poids à l'industrie lourde, très énergivore et polluante.
L'inflexion des politiques environnementales chinoises, dont semble témoigner la nouvelle loi fiscale de 2018, est ainsi tellement récente que tous les scénarios sont encore ouverts, les plus optimistes comme les plus pessimistes. Les auteures passent en revue les évolutions politiques et sociétales porteuses d'améliorations à venir, mais soulignent également l'ampleur des résistances et des difficultés pratiques qui existent encore. Faire primer la protection de l'environnement auprès d'une population qui touche à peine du doigt l'accès aux modes de consommation occidentaux reste un défi à relever. Autant d'éléments avec lesquels la Chine devra composer pour que le « virage vert » entrepris par l'empire du Milieu ne tienne pas du mirage.

Stéphanie MONJON est maître de conférences HDR à l'Université Paris-Dauphine et chargée de recherche au Centre d'études prospectives et d'informations internationales. Ses travaux portent sur les politiques climatiques et environnementales (définition et mise en œuvre, efficacité, liens avec les politiques commerciales et les politiques de sécurité énergétique) et sur l'économie circulaire. Depuis septembre 2017, elle est référente Responsabilité environnementale de Dauphine.

Sandra PONCET est professeur à l'École d'économie de Paris et à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent principalement sur l'analyse des réformes économiques chinoises (ouverture commerciale, transformation structurelle, développement économique).

> Voir tous les titres Dans notre sélection

> Voir tous les titres Dans notre sélection La rentrée des idées

> Voir tous les titres Dans notre sélection Eveil à l'écologie