Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
La vertu des steppes : petite révérence à la vie nomade

La vertu des steppes : petite révérence à la vie nomade

Auteur

Alaux Marc


Editeur

Transboréal

8,00 €

En stock Ajouter au panier

Paru le : 01 Octobre 2019
Pages : 89
EAN 13 : 9782361572624

Coup de coeur du libraire
J'ignore si en entrant dans ma vie, la steppe a invité Dieu en moi, mais, pour sûr, elle a recomposé l'ordre de la matière qui me constitue.
Cela fait déjà plus d'un an que nous vivons avec le covid et l'impression que nos horizons diminuent, qu'ils s'essoufflent.

Avec la petite révérence à la vie nomade de Marc Alaux, La vertu des steppes, paru aux éditions transboréal, je vous propose de retrouver un peu de souffle, de remplir vos poumons de cet air de liberté, de ce monde de plaines physiques et sensorielles.

La Mongolie et ses étendues d'herbe, je ne pense pas me tromper en disant qu'on l'a tous vu dans des reportages à la télé. Peut-être aussi un peu idéalisée. Idéaliser sa liberté sans frontières.
Dans ce petit texte, Marc Alaux nous livre son vécu des steppes et de la vie nomade. Il le fait sans fioritures, il parle avec son cœur qu'on sent battre au rythme du vent sur la steppe.
Il nous emmène à ses côtés, et l'instant de ma lecture, j'y étais, là-bas. Je sentais ce vent, je percevais les mouvements répétés mais jamais identiques, je voyais les yourtes au loin. Pendant un moment trop court, j'ai eu l'impression de percevoir l'univers à la manière des nomades, dans son immensité, tournant, toujours en mouvement, car "sans mouvement, pas de vie. Et le mouvement délivre." Il délivre de nos égaux, de nos préoccupations ininterrompues trop éloignées du vivre et nous permet de sentir presque physiquement le temps et ainsi d'en reprendre possession...

Partez à votre tour, goûter, écouter et sentir la brise, la sécheresse du vent chaud dans la gorge, les bruits des sabots sur l'herbe rasé, les chants diphoniques raisonnant dans les steppes.

- Clémence
Résumé
Le mode de vie des nomades turco-mongols, qui transcende les frontières, éveille des fantasmes de liberté et de nature inviolée. Ces sociétés équestres développent des caractéristiques comme l'hospitalité, l'amour de la nature, de la poésie et du chant. C'est donc à un exercice vertigineux que conduit un plongeon dans l'océan des steppes, monotones et primitives mais ô combien grandioses : solitude, immensité, soif et absence d'abri développent l'humilité.
Un paysage qui parle d'autant plus de Dieu que rien n'y rappelle l'homme. La vertu des steppes se révèle au preux capable d'oublier la morsure du soleil, de la bise et de la neige pour apprécier le parfum de l'armoise ou le thé offert sous la yourte en hiver, pour restaurer un lien avec la nature et développer le sens du partage.

> Voir tous les titres Dans notre sélection A la découverte de la Mongolie !