Vos achats

Votre panier est vide !

Vous n'étes pas identifié

Connexion
  

Newsletter

Envoyer
Qui a peur de la Corée du Nord ? La saga militaire Kim Jong-il

Qui a peur de la Corée du Nord ? La saga militaire Kim Jong-il

Auteur

HELPER Claude


Editeur

L'Harmattan

34,00 €

Indisponible pour le moment Quand ce titre sera-t-il disponible ?

Paru le : 14 Octobre 2007
Pages : 350
EAN 13 : 9782296045569

Résumé
Leur ténacité a permis aux Nord-Coréens de faire exploser leur première bombe atomique le 9 octobre 2006. Qu'un petit pays de vingt-trois millions d'habitants, dont l'économie est en ruine et que la communauté internationale traite comme un paria, qu'un tel pays ait pu développer quasiment seul et tester une bombe nucléaire et qu'il possède des vecteurs capables de délivrer des ogives atomiques à des milliers de kilomètres tient à démontrer que depuis très longtemps le régime de Pyongyang a fait du nucléaire militaire le but premier de sa stratégie de survie. Par ailleurs, que ce petit pays ait pu, depuis plus de 50 ans, tenir tête à la première puissance du monde, prouve que les rapports entre un fort et un faible sont aussi conditionnés par les intérêts géostratégiques, géo-politiques et économiques de leurs voisins.

L'auteur examine et analyse l'évolution des programmes balistiques et nucléaires nord-coréens depuis leur genèse, dans les années 1960. Libre de toute sujétion, il passe en revue dans une synthèse impartiale, les crises successives, provoquées tant par Washington que par Pyongyang, qui ont débouché sur ce qu'il est convenu d'appeler le Beijing Deal. La première phase de cet accord, conclu le 13 février 2007 à Pékin dans le cadre des « entretiens à six » (les deux Corées, la Chine, les États-Unis, la Russie et le Japon) a abouti, mi-juillet 2007, au gel des installations nucléaires nord-coréennes. À terme, le Beijing Deal devrait permettre la dénucléarisation complète et vérifiable de la Corée du Nord. Toutefois, KIM Jong-il recherchant un accord stratégique avec les Etats-Unis, l'auteur prétend que les Nord-Coréens ne céderont pas leurs bombes atomiques ni leurs réserves de plutonium aussi longtemps que les États-Unis n'auront pas normalisé leurs relations et conclu un Traité de Paix avec la Corée du Nord. Dès lors, le régime de Pyongyang pourrait bien attendre l'arrivée à la Maison Blanche d'un nouveau Président pour achever la dénucléarisation.

> Voir tous les titres Dans notre sélection Etudes sur la Corée